•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La CAQ appuie le projet de tramway à Québec

La Coalition avenir Québec réagit au projet de transport structurant de la Ville de Québec
La Coalition avenir Québec réagit au projet de transport structurant de la Ville de Québec Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

La Coalition avenir Québec (CAQ) s'engage à appuyer financièrement le projet de tramway à Québec, si le parti est porté au pouvoir aux prochaines élections. La CAQ s'engage aussi à assurer une interconnexion entre Québec et Lévis grâce au troisième lien.

Un texte de Charles D'Amboise

« Le projet proposé par le maire Labeaume vendredi dernier est intéressant. Il recevra notre appui pour le financement à hauteur de 60 % de 2,9 milliards », a déclaré lundi le porte-parole de la CAQ pour la région de la Capitale-Nationale, Éric Caire.

« Québec mérite sa part d’investissements. Québec a besoin d’un projet de transport collectif efficace et je pense que ce système de transport là doit être connecté à un troisième lien », a ajouté M. Caire.

En point de presse, les députés caquistes de la grande région de Québec ont répété que la solution aux problèmes de congestion routière passait par la construction « rapide » un troisième lien.

Le projet de troisième lien est tout aussi incontournable que l’amélioration du transport collectif [à Québec].

Éric Caire, député de La Peltrie

Les échéanciers de construction entre les deux projets pourraient même se chevaucher, a précisé le député de Lévis, François Paradis.

« Chose certaine, qu’un projet avance avant l’autre ou après l’autre, c’est comme le café dans le lait. Si je mets mon lait avant le café ou si je mets mon café avant, ce qu’on souhaite, c’est que les deux se mélangent et que ce soit buvable », a-t-il déclaré.

Dans le contexte actuel, les députés caquistes ont martelé leur souhait de voir le projet de troisième lien aller de l’avant « le plus rapidement possible ».

« La démonstration que le maire Labeaume vient de faire avec son projet, c’est que lorsqu’il y a une volonté politique d’aller de l’avant rapidement, les choses bougent rapidement », a indiqué M. Caire.

De son côté, le chef de la CAQ, François Legault, soutient que même si Philippe Couillard affirme être pour les deux projets, le premier ministre est, dans les faits, contre l'idée d'un troisième lien.

Il y a juste un parti qui est pour les deux projets, c’est la CAQ.

François Legault, chef de la CAQ

« Il y a un problème important avec le projet et c’est que Philippe Couillard n’a pas exercé son leadership pour arrimer le projet avec le transport en commun à Lévis et le projet de troisième lien. »

Référendum écarté

La CAQ n’entend pas exiger de référendum sur le projet de tramway, comme l’exige le chef de l’opposition à l’Hôtel de Ville de Québec, Jean-François Gosselin.

« Le maire s’est déjà engagé à des consultations publiques. On n’a pas l’intention de s’immiscer dans la façon que la Ville de Québec va administrer son projet », a expliqué M. Caire.

Le projet de transport structurant de la Ville de Québec mise sur un réseau incluant des circuits de tramway, « trambus » et Métrobus.

Le projet sera soumis une consultation citoyenne lors de quatre séances qui auront lieu les 4, 5 et 7 avril.

Transport en commun

Politique