•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'UQAR reçoit la Coupe universitaire d'improvisation

Des joueurs de l'Université de Montréal en train d'improviser
L'équipe de l'Université de Montréal a affronté celle de l'École polytechnique de Montréal samedi matin, au Baromètre de l'UQAR. Photo: Radio-Canada / Marie-Christine Rioux
Radio-Canada

Dix-sept équipes d'improvisation des quatre coins du Québec et du Nouveau-Brunswick s'affrontent à l'occasion de la 31e Coupe universitaire d'improvisation. L'événement se tient cette fin de semaine à l'Université du Québec à Rimouski (UQAR).

Un texte de Marie-Christine Rioux

Le tournoi s’est amorcé vendredi soir et des parties d'improvisation sont présentées tout au long de la journée et de la soirée de samedi.

Les rondes éliminatoires se tiendront dimanche matin et l'équipe gagnante sera couronnée dimanche après-midi.

Selon la capitaine de l'équipe de l'UQAR, Jessie Morin, les styles de jeu varient souvent entre les différentes universités. Pour elle, ces différences de style colorent les improvisations du tournoi sans toutefois nuire à la construction des histoires entre les équipes.

Même au Québec, selon l'université dans laquelle on est, les styles de jeu peuvent être très différents, mais, comme c'est la coupe universitaire, c'est très réglé, c'est toujours sur le même modèle.

Jessie Morin, capitaine de l'équipe de l'UQAR

Les joueurs proviennent, notamment, de Montréal, de Sherbrooke, de Québec, d’Ottawa, de Trois-Rivières et de Moncton.

Des joueurs de l'Université de Montréal et de l'École polytechnique de Montréal en train d'improviserDes joueurs de 17 universités s'affrontent cette fin de semaine à l'UQAR. Photo : Radio-Canada / Marie-Christine Rioux

Félix Caron, un des joueurs de l’Université Laval, aimerait bien remporter le tournoi avec son équipe.

« Ça fait quatre années de suite qu'on le gagne, alors on aimerait ça se rendre à cinq pour le record, mais on veut juste jouer de la bonne impro. On n'est pas là pour gagner nécessairement », note le jeune homme.

C'est la deuxième fois que l'UQAR reçoit la Coupe universitaire d'improvisation.

Bas-Saint-Laurent

Arts