•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Vérif : la rémunération des médecins spécialistes sous la loupe

Le reportage de Vincent Maisonneuve
Radio-Canada

Les médecins spécialistes soutiennent que l'étude de l'Institut canadien de l'information sur la santé qui démontre que les spécialistes du Québec gagnent déjà plus qu'en Ontario est incomplète. Est-ce bien le cas? L'équipe de la Vérif a enquêté.

Un texte de Vincent Maisonneuve et Nathalie Lemieux

Les conclusions d’une étude menée par l’Institut canadien d’information sur la santé (ICIS) révèlent que les spécialistes du Québec gagnent déjà plus qu’en Ontario.

Cependant, la présidente de la Fédération des médecins spécialistes du Québec, Diane Francoeur, soutient que l’étude est incomplète et que l’Institut n’y compare pas des pommes avec des pommes.

Les données de l’ICIS, ce n’est pas qu’elles sont mauvaises, c’est qu’elles sont incomplètes.

Dre Francoeur

De son côté, l’Institut canadien d’information sur la santé estime que l’interprétation de l’étude que fait la Dre Francoeur n’est pas tout à fait correcte.

Recherche et enseignement

Diane Francoeur dit essentiellement que l’étude de l’Institut sous-estime les revenus des médecins ontariens en ne calculant pas la rémunération qu’ils tirent des travaux de recherche ou d’enseignement, alors que c’est le cas pour le Québec.

Lorsqu’on compare la rémunération des médecins, on n’a pas toutes les sources de revenus dans les autres provinces, alors évidemment on ne peut pas comparer.

Dre Diane Francoeur

L’Institut souligne que les paiements versés par les provinces aux médecins pour la recherche et l’enseignement ne sont pas inclus, pour aucune province, ni pour les spécialistes du Québec ni pour ceux Ontario.

Aux fins de son étude, l’Institut dit avoir utilisé les mêmes critères d’une province à l’autre pour calculer les revenus des médecins spécialistes.

Selon ces critères, les spécialistes du Québec gagnent déjà plus qu’en Ontario.

Épreuves des faits

Santé