•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Victoria investit 300 000 $ pour étudier une liaison Vancouver-Seattle-Portland

Deux hommes sont devant des podiums avec micro sur une place extérieure avec un paysage de montagnes à l'arrière-plan.

Le gouverneur de l'État de Washington et le premier ministre de la Colombie-Britannique ont annoncé, à Vancouver, une étude de faisabilité pour la construction d'un train à grande vitesse.

Photo : Radio-Canada / Valérie Gamache

Radio-Canada

La Colombie-Britannique contribuera à hauteur de 300 000 $ à une analyse commerciale menée par l'État de Washington portant sur la faisabilité d'un train à grande vitesse (TGV) entre Vancouver, Seattle et Portland.

Le premier ministre de la province, John Horgan, a annoncé l'investissement vendredi à Vancouver avec le gouverneur de l'État de Washington Jay Inslee.

L'État américain a déjà annoncé qu'il investissait 1,2 million de dollars américains (1,6 million de dollars canadiens) pour l’étude. Jay Inslee affirme que l’analyse sera achevée d’ici la fin de l’année.

C’est une occasion qu’il ne faut pas manquer.

John Horgan, premier ministre de la Colombie-Britannique

Depuis presque une décennie, les politiciens, les chefs d’entreprise et les résidents des deux côtés de la frontière mènent une campagne pour réaliser une ligne ferroviaire à grande vitesse entre les trois villes.

Ses partisans affirment que les trains pourraient voyager à une vitesse de 400 km/h le long de la côte Cascadia, ce qui réduirait grandement les temps de déplacement et la congestion.

D’autres soulignent que le plan profiterait aussi au secteur commercial.

En décembre, une étude de faisabilité a conclu que le projet pourrait coûter jusqu’à 42 milliards de dollars, selon le type de train choisi, et que des décennies pourraient passer avant que les retombées économiques soient mesurables.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Infrastructures