•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Parcs Canada compte brûler certains secteurs du parc de la Pointe-Pelée

Vaste étendue de marécage

Un marais du parc de la Pointe-Pelée

Photo : CBC/Melissa Nakhavoly

Radio-Canada

Des feux seront intentionnellement allumés dans le parc national de la Pointe-Pelée au cours des prochaines semaines pour permettre à l'écosystème de se régénérer.

Parcs Canada a programmé plusieurs feux qui entraîneront la fermeture de certaines portions du parc entre le 19 mars et le 15 avril.

Le parc demeurera ouvert au public, mais l'agence fédérale affirme que la sécurité est sa « priorité absolue » et que les feux ne seront allumés que lorsque les conditions environnementales et météorologiques le permettront.

De la fumée sera visible, mais les équipes contrôleront le vent et s'affaireront le plus possible à éloigner la fumée des visiteurs.

« Ces brûlages dirigés contribuent à la restauration de l’écosystème de la savane du parc national de la Pointe-Pelée, un écosystème très rare dans le monde, en réduisant le nombre de plantes exotiques, en empêchant la prolifération des espèces envahissantes d’arbres et d’arbustes et en améliorant l’habitat des espèces en péril », explique le porte-parole de Parcs Canada, Brett Levitt, dans un communiqué.

Les feux brûleront les secteurs suivants :

  • 1,43 hectare près du centre d'accueil;
  • 3 hectares près de la parcelle d’oponces;
  • 0,58 hectare près de la promenade du Marais;
  • 1,97 hectare près de Sleepy Hollow.

Windsor

Environnement