•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des « puces de neige » par milliers à Sept-Îles

Des milliers de puces de neige autour d'une fenêtre

La présence de collemboles sur une fenêtre est anormale.

Photo : Radio-Canada / William Phénix

Radio-Canada

Les collemboles ou « puces de neige » sont observés par milliers à Sept-Îles depuis quelques jours. Une entomologiste de l'insectarium de Montréal, Marjolaine Giroux, le confirme ; l'espèce est présente en grand nombre partout dans la province cette année.

Elles sont généralement noires et minuscules. Elles sautent et il est possible de les observer par milliers, surtout lors de la fonte des neiges.

La « puce de neige » fait son retour chaque printemps lorsque le sol se réchauffe. Elle reste ensuite tout l'été dans le sol, indique Marjolaine Giroux.

Si vous prenez un échantillon de sol à n’importe quel moment de l’année et que vous le regardez sous une loupe, vous allez voir que des collemboles, il y en a des milliers, des centaines.

Marjolaine Giroux, entomologiste
Des dizaines de collemboles, de minuscules insectes noirs qui peuvent se retrouver par milliers sur la neige au printempsAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des collemboles magogoises!

Photo : Radio-Canada

Les variations des populations de collemboles d’une année à l’autre dépendent de plusieurs facteurs, dont la richesse du sol, la température et la fonte des neiges.

Selon l’entomologiste, les collemboles ne sont pas du tout nuisibles. Elle ajoute que l’espèce est même bénéfique pour l’environnement, notamment en décomposant la matière organique.

Ils se nourrissent de champignons, de petites bactéries. Ils sont très importants pour la fertilité du sol.

Marjolaine Giroux, entomologiste

Toutefois, la présence de « puces de neige » autour d’une fenêtre est anormale, selon Marjolaine Giroux. Les collemboles pourraient être attirés par l’humidité qui se trouve dans la structure.

Côte-Nord

Environnement