•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Climat de travail au CCNB : les directeurs des campus dénoncent le cadre de l’enquête

L'enseigne du Collège communautaire du Nouveau-Brunswick sur l'édifice

Le campus de Dieppe du Collège communautaire du Nouveau-Brunswick.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les directeurs des campus du Collège communautaire du Nouveau-Brunswick (CCNB) jugent décevant le cadre de l'enquête ordonnée par le conseil des gouverneurs à la suite de leur plainte pour environnement de travail « toxique », et ils refusent de participer au processus dans les conditions actuelles.

Six membres de la direction ont dénoncé à la fin de janvier « le climat de méfiance, d'abus de pouvoir et/ou d'intimidation » que fait régner, selon eux, la PDG du CCNB, Liane Roy.

Dans une lettre envoyée le 29 janvier à Jean-Jacques Roy, président du conseil des gouverneurs du CCNB, ils ont demandé notamment de « commander une analyse indépendante sur le climat organisationnel du CCNB ». M. Roy a confirmé en entrevue à Radio-Canada, le 6 mars, qu’une enquête était en cours.

Dans une nouvelle lettre envoyée le 12 mars à Jean-Jacques Roy, les directeurs se disent toutefois déçus.

L’enquête a lieu dans le cadre de la politique sur le harcèlement en milieu de travail, déplorent les directeurs, alors qu’ils avaient porté plainte en vertu de la politique sur la dénonciation d’actes répréhensibles. Cette dernière protège de toutes représailles les personnes qui font une divulgation de bonne foi.

« Nous souhaitons comprendre à quel moment et pour quelles raisons, dans la démarche actuelle, il vous a été possible et permis de choisir la politique pour nous », peut-on lire dans la lettre du 12 mars.

De plus, les directeurs affirment que la spécialiste chargée de l’enquête les a prévenus que son mandat était limité.

« Elle précise, “Pour ce qui est du climat de travail existant au CCNB, cela ne fait pas partie de mon mandat.” Elle ajoute plus loin “Si des démarches plus générales portant sur l’atmosphère et le climat de travail au sens large s’avèrent nécessaires par la suite, elles ne seront pas entreprises dans le cadre de l’enquête en cours dont je m’occupe” », écrivent les directeurs des campus.

Les directeurs rappellent que leur plainte portait justement sur le climat organisationnel du CCNB.

[...] à la lumière des paramètres actuels énoncés dans la lettre de la spécialiste retenue, il n’est certainement pas de notre intention de participer d’une quelconque façon au processus proposé.

Les directeurs des CCNB

Le président du conseil des gouverneurs, Jean Jacques Roy, a réagi par courriel. Il se contente de rappeler qu'une enquête indépendante a été commandée et ajoute : « À ce point-ci, nous préférons ne pas commenter afin de laisser l’enquête se poursuivre. » Il se dit par ailleurs déçu que la deuxième lettre des directeurs de campus ait été remise aux médias comme la première.

De son côté, le ministre de l'Éducation postsecondaire, Roger Melanson, dit appuyer la décision du conseil des gouverneurs.

Les signataires de la lettre sont les suivants :

  • Paolo Fongemie (directeur du campus de Bathurst);
  • Suzanne Beaudoin (directrice du campus de Campbellton);
  • Pauline Duguay (directrice du campus de Dieppe);
  • François Boutot (directeur du campus d’Edmundston);
  • Alain Boisvert (directeur du campus de la Péninsule acadienne);
  • Chantal Berthelotte (directrice de la Réussite étudiante).

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Société