•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un nouveau Centre d'action bénévole voit le jour dans la Manicouagan

Main d'une personne âgée

L’objectif du Centre demeure le même : celui d’aider les personnes isolées, handicapées ou en perte d’autonomie.

Photo : iStock

Radio-Canada

Plus d'un an et demi après la fermeture du Centre de bénévolat Manicouagan, un nouveau centre d'action bénévole ouvrira dans la région.

Un texte de Jean-Louis Bordeleau et de Laurence Royer

Le Centre avait cessé ses activités en septembre 2016 après avoir accumulé un déficit de 103 000 $ en un an seulement. Les six employés avaient été remerciés.

En novembre dernier, la Fédération des centres d’action bénévoles du Québec avait tenu une rencontre publique pour sonder la population sur la nécessité d’un Centre d’action bénévole dans la communauté. Au terme des consultations, la fédération a jugé qu’un centre de bénévolat serait essentiel dans la Manicouagan.

Finalement, mercredi, en assemblée générale de fondation, la création d'un nouveau centre a été officialisée. « La prochaine étape, c'est vraiment de construire un montage financier et d'aller voir des bailleurs de fonds. Un comité de travail est déjà allé voir pour des locaux dans la communauté », relate l'organisatrice communautaire en santé publique du CISSS Côte-Nord, Hélène Martel.

C'est une nouvelle entité qui part sur de nouvelles bases.

Hélène Martel, organisatrice communautaire en santé publique du CISSS Côte-Nord

Selon elle, des mécanismes seront mis en place pour contrôler les dépenses. « Il y a préoccupation au sein du conseil d'administration pour s'assurer qu'il y ait des mécanismes en place pour qu'il y ait une saine gestion. » Elle ajoute que le conseil d'administration a demandé le soutien de la Fédération des centres d'action bénévole « pour s'assurer qu'ils fonctionnent selon les normes et le cadre de référence de la Fédération ».

L’objectif du centre restera le même, aider les personnes isolées, handicapées ou en perte d’autonomie. Les activités du Centre s’adapteront à la demande de la population, affirme Hélène Martel.

On veut continuer d’offrir la Popote roulante, des services de raccompagnement, aider les personnes isolées, en perte d’autonomie et s’adapter aux besoins de personnes dans le besoin.

Hélène Martel, organisatrice communautaire en santé publique du CISSS Côte-Nord

Le nouveau Centre devrait reprendre du service d'ici « quelques mois », avec pignon sur rue « probablement » à Baie-Comeau.

Côte-Nord

Engagement communautaire