•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’abolition de l'assurance maladie pour les étudiants étrangers inquiète l’USB

La coupole de l'Université de Saint-Boniface, à Winnipeg

L'abolition de l’assurance maladie pour les étudiants étrangers au Manitoba inquiète l'Association étudiante de l'Université de Saint-Boniface (USB).

Photo : Radio-Canada / Christian Riou

Radio-Canada

Le gouvernement Pallister a aboli l'assurance maladie pour les étudiants étrangers au Manitoba dans son budget dévoilé lundi. Cette mesure inquiète l'Association étudiante de l'Université de Saint-Boniface (USB).

L'abolition de l'assurance maladie pour les étudiants étrangers pourrait faire économiser 3,1 millions de dollars, selon le gouvernement Pallister.

Ce programme d'assurance avait été mis en place par l'ancien gouvernement NPD en avril 2012. La province souhaite maintenant revenir à un système dans lequel les étudiants étrangers paient eux-mêmes leurs soins de santé.

Pour sa part, l’administration de l'Université de Saint-Boniface estime que l'assurance maladie pour les étudiants étrangers est un avantage concurrentiel.

« Mes collègues qui font le recrutement mettaient ça dans la liste de raisons de venir au Manitoba », dit la coordonnatrice du Bureau international de l'USB, Robin Rooke-Hanke.

Cette mesure pourrait nuire à l’attrait du Manitoba pour les étudiants étrangers, déclare pour sa part la présidente de l'Association étudiante de l'Université de Saint-Boniface, Axelle Prisca Lokossué.

« Les étudiants étrangers peuvent décider d'aller vers une autre province tout simplement pour au moins espérer avoir un traitement par rapport aux soins de santé, qui sont très importants : si on n’a pas la santé, on ne peut pas étudier », explique-t-elle.

Le président de la section manitobaine de la Fédération canadienne des étudiantes et étudiants, Dele Ojewole, est du même avis. « Si ce plan est mis en oeuvre, beaucoup d'étudiants internationaux seront obligés d’aller ailleurs », indique-t-il.

Outre le Manitoba, six autres provinces offrent une assurance maladie aux étudiants étrangers, selon la Fédération canadienne des étudiants.

Gros plan sur Wab Kinew

Wab Kinew, chef du Nouveau Parti démocratique du Manitoba

Photo : Radio-Canada / Jeff Stapleton

De son côté, le chef de l'opposition officielle, Wab Kinew, pense qu'à long terme, la mesure pourrait même avoir un effet sur les étudiants de nationalité canadienne.

« Ça va créer une situation où, avec moins d'étudiants étrangers, les frais de scolarité vont être augmentés pour les étudiants canadiens », dit-il.

Avec des informations d’Abdoulaye Cissoko

Manitoba

Éducation