•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Colombie-Britannique refuse d'accueillir la Coupe du monde 2026

Le stade BC Place de Vancouver
Le stade BC Place de Vancouver Photo: BC Place
Radio-Canada

La Colombie-Britannique confirme ne plus faire partie de la liste des hôtes potentiels de la Coupe du monde de soccer 2026.

Selon la ministre du Tourisme, Lisa Beare, la province est en désaccord avec les conditions imposées par le comité qui dépose auprès de la FIFA l’offre commune du Canada, des États-Unis et du Mexique pour accueillir cette grand-messe du ballon rond.

Avant cette annonce, la candidature nord-américaine proposait de jouer 10 matchs à Vancouver Toronto, Edmonton et Montréal.

Les matchs de Vancouver l'auraient été à BC Place, un stade qui appartient au gouvernement de la Colombie-Britannique.

La ministre Beare précise que le comité d’offre a refusé de clarifier ce que la province aurait à contribuer au coût total de l’événement sportif.

« Le comité d’offre a été incapable de nous répondre et il a donc rejeté notre candidature [mercredi] matin », dit-elle.

Selon la ministre, l’offre stipulait que la FIFA avait le droit de changer le contrat pour le stade à tout moment.

Elle rappelle que l’Association canadienne du soccer a été responsable des indemnités pour la Coupe du monde féminine de 2015 dont la finale a eu lieu à BC Place. Pour la Coupe de 2026, la province en aurait été responsable.

Mardi, le gouvernement fédéral a appuyé le comité en lui promettant 5 millions de dollars si jamais la candidature nord-américaine était retenue.

La Ville de Vancouver a confirmé son soutien pour la candidature en janvier. Dans un communiqué mercredi, la municipalité se dit « extrêmement déçue » que la candidature ne soit plus retenue.

Soccer

Sports