•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pas d’appel au procès Cormier : la communauté autochtone du Manitoba déçue

La chef autochtone Sheila North, gros plan
La chef autochtone Sheila North Photo: La Presse canadienne
La Presse canadienne

La décision de ne pas porter en appel l'acquittement de Raymond Cormier, qui était accusé du meurtre de Tina Fontaine, a causé une vive déception chez des représentants autochtones du Manitoba et dans la famille de l'adolescente de 15 ans.

La grande chef Sheila North, qui représente les Premières Nations dans le nord du Manitoba, estime que cette décision blesse davantage les peuples autochtones.

Ça laisse un autre trou béant dans le coeur des Autochtones.

La grande chef Sheila North

« On va continuer à réclamer un meilleur système de la justice, qui a une lentille et une perspective autochtone, et on va continuer à espérer que l’on trouve un jour des réponses quant à ce qui est arrivé à Tina et à des centaines d’autres comme elle », a lancé Sheila North.

James Favel, qui avait établi une patrouille volontaire pour surveiller les rues après la mort de l'adolescente, n'est pas surpris du non-appel de la Couronne. « Nous n'avons plus aucune attente face à la justice », a-t-il soutenu.

« Je ne sais pas vraiment comment je dois me sentir, mais je sais que c’était comme me faire gifler, a dit la grand-tante de Tina Fontaine, Thelma Favel. Je pensais seulement à Tina. » « Je suppose qu’elle était juste sans importance », a-t-elle dit à l'égard des autorités.

Tina Fontaine avait été élevée par Thelma Favel dans la Première Nation de Sagkeeng, à environ 120 km au nord-est de Winnipeg.

La grand-tante de Tina Fontaine, Thelma Favel, gros planLa grand-tante de Tina Fontaine, Thelma Favel Photo : Radio-Canada / Lyza Sale

La jeune fille s'était rendue à Winnipeg en juin 2014 pour visiter sa mère et était tombée dans le fléau de l'exploitation sexuelle.

Mme Favel avait appelé les Services à l'enfance et à la famille pour faire part de ses inquiétudes sur sa nièce, qui fuyait les refuges et les hôtels où elle était hébergée.

Elle avait été vue une dernière fois alors qu'elle quittait un hôtel du centre-ville.

Le corps de Tina Fontaine a été retrouvé en août 2014. L'histoire de sa disparition et de sa mort avait donné un nouveau souffle aux demandes pour une enquête publique sur les cas de femmes autochtones disparues ou assassinées.

Le mois dernier, un jury a déclaré Raymond Cormier non coupable du meurtre non prémédité de la jeune Autochtone de 15 ans.

Réaction du gouvernement du Manitoba

Le ministère de la Justice du Manitoba a annoncé mardi que la Couronne ne portera pas en appel l'acquittement de Raymond Cormier.

La Couronne a précisé dans un communiqué que seules des erreurs de droit pouvaient être invoquées en appel lorsqu'un individu est déclaré non coupable par un jury.

Dans sa déclaration publiée mardi, la Couronne dit avoir mené un « réexamen critique » du dossier, avant de conclure qu'il n'y avait « aucun motif » qui pourrait permettre de l'emporter en appel.

L'avocat de la défense Anthony Kavanagh a réitéré mardi que le jury avait pris la bonne décision. « Le jury diversifié et extrêmement représentatif a fait son travail de façon honorable », a-t-il déclaré dans un message texte.

« En bref, des preuves -- et non l'émotion -- sont requises pour une condamnation et malgré la volonté humaine de trouver un bouc émissaire, justice a été rendue ici », a-t-il conclu.

La Couronne affirme avoir informé la famille de sa décision avant de l’annoncer publiquement.

Pour sa part, le gouvernement du Manitoba a annoncé qu’il n’allait pas déclencher une enquête publique sur la mort de Tina Fontaine.

La ministre de la Justice, Heather Stefanson, a dit que la défenseure des enfants du Manitoba, Daphne Penrose, mène déjà une enquête sur la mort de Tina Fontaine, et sur le rôle des services à l’enfant et à la famille dans l’affaire.

À partir du 15 mars, la défenseure des enfants du Manitoba aura le pouvoir de dévoiler publiquement les résultats de ses enquêtes sur la mort d’enfants pris en charge par la province.

Visitez notre page Grand Nord

Manitoba

Procès et poursuites