•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un nouveau souffle pour l’immobilier à Saint-Boniface?

Vue d'une rue avec des immeubles.

Le boulevard Provencher et d'autres endroits de Saint-Boniface pourraient voir aboutir des projets immobiliers au cours des prochains mois.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Où en sont les divers projets immobiliers dans Saint-Boniface? État des lieux.

Un texte de Barbara Gorrand

Après plusieurs années à l’arrêt, le projet de résidence Langevin, au 210 de la rue Masson, semble aujourd’hui sur de bons rails, comme en témoigne le soulagement des résidents qui ont découvert les nouveaux plans.

Mais ces 60 unités annoncées ne sont pas les seules en projet à Saint-Boniface.

300 à 400 unités de logements

« On parle d’ajouter 300 à 400 unités dans le nord de Saint-Boniface », explique Normand Gousseau, directeur général d’Entreprises Riel. Pour lui, « c’est quelque chose de bien qui se passe parce que la densification de la population va avoir un impact sur les boutiques et les services ».

La diversité de logements et de prix est une « priorité » pour le conseiller municipal de Saint-Boniface, Mathieu Allard. Il explique que ces projets sont rendus possibles par les révisions réglementaires intervenues cet été.

« Cela faisait depuis 2007 que le Plan secondaire pour le nord de Saint-Boniface et le développement organisé du boulevard Provencher n’avait pas été revu. On a eu un processus d’engagement public, on a eu l’approbation, et maintenant on voit les grandes lignes de ce à quoi aura l’air Saint-Boniface dans le futur. Cela donne une certaine sécurité pour les promoteurs. Maintenant, il est possible de construire des immeubles », détaille le conseiller municipal.

Les projets en un coup d'oeil

C’est aussi ce qui explique que certains projets qui semblaient abandonnés depuis des années pourraient être relancés. Notre carte interactive vous permet d'identifier l'état d'avancemenrt des projets en cours.

Les projets en détails

153, Rue Aubert

Le projet de 20 unités résidentielles sur l'ancien terrain de Lawn Man, qui a connu une opposition des résidents, est désormais enclenché. Selon Mathieu Allard, il s’agit d’un investissement de près de à 5 millions de dollars, « et ce sera le premier complexe d’appartements dont je peux me rappeler au Nord de la Provencher ».

227, boulevard Provencher
L’ancien poste de police, vendu par la ville en 2012 pour être rasé, et racheté par Marc et Sharon Fréchette pour en faire une clinique bilingue, n’a jamais été aménagé. Selon Normand Gousseau, c’est le fils des propriétaires qui relance en ce moment le projet de clinique bilingue, « avec encore plus d’envergure ».

un édifice entouré de neigeAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le projet de clinique bilingue dans l'ancien poste de police de Saint-Boniface est relancé.

Photo : Radio-Canada

210, rue Masson
La Résidence Langevin, qui devrait compter 60 logements sur quatre étages, doit maintenant franchir les étapes de rezonage. Le projet doit être approuvé par le département de préservation du patrimoine.

212, rue Dumoulin
L’ancienne caserne de pompiers, pour laquelle Entreprises Riel avait un temps envisagé une auberge de jeunesse, a été rendue à la Ville. Plusieurs porteurs de projets se seraient récemment manifestés, et la Ville envisage de publier prochainement un appel d’offres.

155, 157 et 165, boulevard Provencher
Trois propriétés appartenant à Entreprises Riel ont été rassemblées pour proposer un terrain plus grand à un futur promoteur. « On est au point où on ne peut pas attendre d’amalgamer un autre terrain à côté, donc on veut lancer un projet », annonce Normand Gousseau, qui n’exclut pas l’ancienne idée d’un hôtel, si un développeur se présentait.

173, rue Notre-Dame
Un projet d’immeuble de plus de 70 appartements est en cours d’élaboration sur l’emplacement des anciennes écuries de l’usine Parmalat, confirme Normand Gousseau.

738, rue Saint-Joseph
Mathieu Allard se réjouit de l’intérêt de la coopérative de logement La Crèmerie pour l’ancien site de l’usine Parmalat. « Ce terrain pourrait accueillir jusqu’à 200 unités de logement, nous espérons que ce projet voie bientôt le jour », dit-il. Pour l’heure, la coopérative en est au stade des discussions avec le propriétaire du terrain, qui est en France.

174, boulevard Provencher
Le projet de 41 appartements et de commerces adopté en février 2018 par le conseil municipal a fait l’objet d’appels, qui seront étudiés le 23 mars.

156, rue Marion
Sur le site de l’ancienne église communautaire de la Rivière Rouge, la Corporation catholique de la santé du Manitoba voulait créer une quarantaine de logements. À la suite des dernières élections provinciales, le projet avait été interrompu. La Corporation catholique annonce aujourd’hui son intention de concevoir un immeuble de logements mixtes, et cherche un nouveau partenaire.

825, avenue Taché
Sur ce terrain municipal, un projet de plus de 70 logements répartis en une tour et deux immeubles plus bas est à l’étude, mais fait l’objet d’une opposition des riverains.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Société