•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Yukon veut faire le plein de cannabis

Le cannabis est dans de petits pots de verre.

Des produits de cannabis dans un comptoir de vente

Photo : Associated Press / Gosia Wozniacka

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le territoire du Yukon se prépare à acheter et à entreposer pour 2,7 millions de dollars en cannabis de façon à être prêt pour la distribution cet été.

La Société des alcools, responsable pour l'instant de l'importation et de la distribution, prévoit une possible rupture de stock au lendemain de la légalisation.

Le ministre responsable de la Société, John Streicker, affirme qu'un montant total de 3 millions de dollars a été prévu au budget pour lancer le nouveau service de distribution. « Quatre-vingt-dix pour cent de ce montant de démarrage sera utilisé pour bâtir des stocks », dit-il.

Le gouvernement estime que ces derniers devraient pouvoir suffire à la demande pendant quatre mois. Le territoire n'a toutefois pas encore révélé où il compte s'approvisionner ni à quel prix il vendra le produit.

les ministres et sous-ministres en conférence de presseAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le gouvernement du Yukon doit déposer son projet de loi entourant l'usage du cannabis à l'Assemblée législative dès le retour des députés en chambre.

Photo : Radio-Canada / Claudiane Samson

Comptoir de vente de cannabis à venir

Le seul comptoir de vente au territoire sera situé dans le quartier commercial industriel de Whitehorse, conformément aux nouveaux règlements de zonage adoptés par la Ville. La construction de l'édifice a fait récemment l'objet d'un appel d'offres auquel un seul soumissionnaire a répondu, pour le prix de 3,4 millions de dollars, soit plus que le budget de démarrage prévu.

L'opposition a tôt fait de relever cet écart. « Le plan du gouvernement de grossir [la fonction publique] en créant une nouvelle société publique du cannabis se heurte déjà à un nid-de-poule », a affirmé Wade Istchenko, député du Parti du Yukon.

Le ministre John Streicker soutient que la construction du nouvel entrepôt serait remboursée en 20 ans, mais que le gouvernement n'a pas encore décidé s'il irait de l'avant ou non avec la proposition du soumissionnaire. L'entrepôt actuel de la Société des alcools pourrait plutôt être utilisé.

Les employés embauchés pour la gestion du comptoir de vente seront quant à eux temporaires, dit le ministre, de façon à faciliter la transition vers le secteur privé.

D'après les informations de Philippe Morin/CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !