•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une classe de maternelle dehors en hiver

Des enfants de quatre ans de Shawinigan passent une journée de classe par semaine à l'extérieur.

Des enfants de quatre ans de Shawinigan passent une journée de classe par semaine à l'extérieur.

Photo : Radio-Canada / Josée Ducharme

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Une douzaine d'enfants en maternelle quatre ans de l'École Immaculée-Conception font la classe à l'extérieur une journée par semaine, même en hiver.

Le projet est piloté par l'organisme Enfant nature, qui veut enrayer la sédentarité chez les enfants. Les enfants de cette école très défavorisée troquent les livres pour les raquettes. Ils vont se promener en forêt pour suivre des pistes de lapins et comprendre leur mode de vie.

Les intervenants utilisent une tente pour servir la collation et pour la sieste des élèves.

La fondatrice de la coopérative Enfant nature, Sylvie Gervais, accompagne les enfants lors de ces sorties. Elle travaille sur ce projet d'école en nature depuis quatre ans.

« C'est merveilleux, parce que pour les enfants, c'est tellement naturel de jouer dehors, d'être en interaction avec la nature », affirme Mme Gervais­.

Des enfants de quatre ans de Shawinigan passent une journée de classe par semaine à l'extérieur.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des enfants de quatre ans de Shawinigan passent une journée de classe par semaine à l'extérieur.

Photo : Radio-Canada / Claudie Simard

Chaque enfant a été habillé pour pouvoir passer la journée dehors sans avoir froid.

« C'est bien important pour nous que les enfants soient confortables. On les a équipés des meilleures bottes et des meilleurs habits. Je me suis dit, si on part le projet, c'est un incontournable. Du moment qu'ils ont cet équipement-là, ils se sentent comme des petits aventuriers », affirme l'instigatrice du projet, pour qui il ne devait pas y avoir de distinction de classe sociale dans le confort des enfants pour jouer dehors.

Selon des renseignements de Claudie Simard

Un enfant de quatre ans en habit de neige émeraude et en raquettes avec un grand sourire, entouré de ses camarades de classe, eux aussi en habit de neige vert émeraude.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Une douzaine d'élèves de la maternelle quatre ans troquent les livres pour les raquettes, une journée par semaine.

Photo : Radio-Canada / Claudie Simard

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !