•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Chantale Cyr officiellement congédiée de la CS des Rives-du-Saguenay

Entrevue en studio avec la directrice générale de la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay, Chantale Cyr.

La directrice générale de la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay, Chantale Cyr.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les commissaires des Rives-du-Saguenay ont adopté mardi soir une résolution officielle pour mettre fin à son lien avec l'ex-directrice générale, Chantale Cyr.

Le conseil des commissaires met ainsi à exécution son intention formulée en janvier dernier.

« Incapacité à accomplir ses fonctions, inconduite, négligence, alors ça dit tout. Le lien de confiance n’existe plus », a fait savoir la présidente de la Commission scolaire, Liz S. Gagné lors d'une entrevue à l'émission Y'a des matins.

Mme Gagné assure que les commissaires ont invité Chantale Cyr à venir les rencontrer pour s’expliquer. Selon la présidente, Mme Cyr n’a jamais donné suite à cette offre et ne s’est jamais présentée aux rencontres prévues, y compris celle de mardi soir.

Ce n’est pas la décision de Liz Gagné, c’est la décision des commissaires.

Liz S. Gagné, présidente de la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay

Le vote n'a toutefois pas été unanime. Treize commissaires ont voté pour, deux commissaires ont voté contre et un s'est abstenu.

Extrait du procès-verbal d’une séance ordinaire du Conseil des commissaires tenue le 13 mars 2018 à 19 h 30

  • Considérant que la directrice générale a failli, à tous égards, à ses obligations;
  • Considérant que le 12 janvier 2018, la Commission scolaire avisait la directrice générale de son intention de procéder à son congédiement;

    [...]
  • Il est […] résolu de congédier la directrice générale, à compter du 13 mars 2018, pour les motifs suivants : incapacité à accomplir sa fonction, incompétence, inconduite et négligence à remplir ses devoirs et de mandater Morency société d’avocats pour donner entre autres, suite à cette décision et les avis requis par le règlement.

Le conseil des commissaires s’attend à ce que Chantale Cyr conteste sa mise à pied.

Une femme âgé habillé en noir sourit à la caméra.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Liz S. Gagné est la présidente de la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay

Photo : Radio-Canada


Chantale Cyr compte contester son congédiement. Selon son avocat, Éric Le Bel, il est inconcevable que les commissaires procèdent à ce congédiement alors même que sa cliente était en congé de maladie et qu'elle n'a pas eu l'occasion de se défendre adéquatement.

D’ailleurs, Mme Cyr a déjà réclamé des excuses à deux associations de cadres au sujet de son congédiement.

Elle a aussi entrepris des démarches auprès de la Commission sur les normes, l’équité, la santé et la sécurité au travail (CNESST).

Les enseignants satisfaits de la décision

La présidente du Syndicat de l'enseignement du Saguenay, Aline Beaudoin, affirme que les enseignants approuvent le congédiement de la directrice générale de la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay, Chantale Cyr.

Aline Beaudoin indique que depuis son arrivée à l'été 2016, Chantale Cyr imposait des réformes à un rythme qui ne permettait pas une bonne mobilisation du personnel.

« Le congédiement ce n’est jamais quelque chose d’heureux, c’est toujours un drame humain pour la personne qui vit ça. Ceci dit, c’est une personne qui a mis beaucoup de pression à l’intérieur des établissements et ça fait en sorte que le climat s’est détérioré suite à ces pressions-là », souligne la présidente du syndicat, Aline Beaudoin.

Cette dernière ne croit pas que l'enseignement aux enfants ait été affecté, mais elle estime que plusieurs enseignants ont souffert de ses méthodes de gestion.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !