•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Kathleen Wynne défend le programme d'éducation sexuelle

Des étudiants dans une classe lèvent la main pour poser une question au professeur.

Le nouveau programme d'éducation sexuelle est enseigné dans les écoles ontariennes depuis l'automne 2015.

Photo : Getty Images / lisegagne

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La première ministre de la province, Kathleen Wynne, affirme que des parents et des spécialistes ont été consultés lors de l'élaboration du programme d'éducation sexuelle, contrairement à ce que laisse entendre le nouveau chef des progressistes-conservateurs Doug Ford.

Dans un point de presse avec les journalistes mardi, Kathleen Wynne a déclaré que 4000 parents avaient été consultés lors de la création du programme. Ces parents sont surtout les présidents des conseils de parents dans les écoles de la province.

La première ministre a précisé que des spécialistes, comme des psychologues, des psychiatres et même des policiers ont participé à l'élaboration du programme qui est aujourd'hui enseigné en classe.

Kathleen Wynne qui parle debout devant un micro.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La première ministre Kathleen Wynne affirme que 4000 parents ont été consultés pour l'élaboration du programme d'éducation sexuelle.

Photo : Radio-Canada / Francis Ferland

Le programme n'a pas été développé par des politiciens. Il a été développé par des éducateurs, des gens qui comprennent le développement des enfants et ce qui est approprié.

Une citation de : Kathleen Wynne, première ministre de l'Ontario

Durant la course à la direction du Parti progressiste-conservateur, trois des quatre candidats ont dit qu'ils passeraient en revue ou qu'ils aboliraient le programme, surtout parce que selon eux, les parents ne s'étaient pas suffisamment exprimés sur le sujet.

Doug Ford assis en studio derrière un micro.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le chef progressiste-conservateur Doug Ford en entrevue avec la radio de CBC à Toronto.

Photo : Radio-Canada

Le nouveau chef conservateur, Doug Ford, disait lors de la course vouloir rouvrir le débat, mais depuis son élection, il va plus loin et affirme maintenant vouloir abolir le programme. Selon lui, ce programme était la grande préoccupation des parents qu'il a rencontrés lors de sa campagne à la chefferie du parti.

La première ministre Kathleen Wynne précise que selon elle, les conversations avec les experts et les enseignants ont déterminé quels sujets étaient enseignés et à quel âge.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !