•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un organisme vient en aide aux travailleurs du sexe de Moncton

La ville de Thunder Bay est une plaque tournante pour le trafic humain, selon la province

Un organisme qui vient en aide aux prostitués reprend ses actions à la veille du printemps.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

L'organisme Street Angels reprend son travail auprès des travailleurs et des travailleuses du sexe qui parcourent les rues de Moncton tandis que les températures s'adoucissent. Des bénévoles leur offrent des services de base et une écoute sans jugement.

Street Angels a été créé par Amanda Newman il y a quelques années. L’organisme essaie d'offrir un soutien à ceux qui tentent de se sortir de la prostitution, mais ce n’est pas forcément son objectif ultime.

Le groupe essaie plutôt d’agir comme une présence bienveillante pour les travailleurs et travailleuses du sexe. Ses bénévoles leur offrent notamment de la nourriture, du café et des articles de toilette.

« Nous leur demandons de quoi ils ont besoin et leur apportons », explique Amanda Newman. Elle-même n’a jamais fait de prostitution. Elle a toutefois été sous l’emprise de la drogue pendant une quinzaine d’années, ce qui l’a sensibilisée aux réalités « de ce mode de vie ».

Certains bénévoles de Street Angels ont déjà fait de la prostitution et connaissent bien les besoins des personnes qu’ils côtoient dans le cadre de leur travail avec l’organisme.

« Ce travail n’est pas sans risque, précise Amanda Newman. Je ne parcours jamais les rues seule. »

Un moyen de survie

Debbie Warren est la directrice générale de SIDA Moncton en plus de faire partie du Sex Work Action Group de Moncton. Selon elle, les services pour les travailleurs et travailleuses du sexe sont limités alors que ces personnes doivent encore faire face à plusieurs préjugés.

« La plupart des filles que nous voyons travailler en public, c’est de la survie, dit-elle. Nous devons travailler pour mieux comprendre les problèmes de santé, de drogue et de pauvreté. »

Avec les informations de Sarah Petz

Avec les informations de CBC

Nouveau-Brunswick

Société