•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

SpaceX, d'Elon Musk, choisit la québécoise Creepex pour lui fournir des chariots

Une fusée Falcon 9, de l'entreprise SpaceX, a décollé du Centre spatial Kennedy, en Floride, le 19 février 2017.

Une fusée Falcon 9, de l'entreprise SpaceX, a décollé du Centre spatial Kennedy, en Floride, le 19 février 2017.

Photo : Reuters / Joe Skipper

La Presse canadienne

Un fabricant d'équipement de garage de Québec a été sélectionné par la firme SpaceX, majoritairement détenue par Elon Musk, pour lui fournir des chariots de mécanicien spécialement conçus pour effectuer des travaux et inspections sous ses fusées Falcon 9.

« Ils nous ont demandé de concevoir quelque chose qui aurait l'air "cool" et, évidemment, qui serait efficace », a expliqué Erik Sieb, de Creepex, lors d'un entretien.

L'entreprise se prépare à livrer ses chariots spéciaux, qui permettent aux ingénieurs de travailler confortablement sous les fusées.

Creepex a été approchée il y a environ 18 mois par un ingénieur de SpaceX.

L'entreprise américaine a d'abord tenté d'utiliser un système déjà dans son portefeuille de produits, mais SpaceX lui a ensuite demandé de développer un appareil avec un dossier qui peut s'incliner jusqu'en position couchée et des espaces pour contenir certains outils.

Photo d'un chariots de mécanicien URM de CreepexAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le fabricant d'équipement de garage de Québec Creepex a été sélectionné par la firme SpaceX, majoritairement détenue par Elon Musk, pour lui fournir des chariots de mécanicien spécialement conçus pour effectuer des travaux et inspections sous ses fusées Falcon 9.

Photo : Creepex

Le nouveau chariot pourrait aussi être utilisé pour effectuer des travaux plus en hauteur que normalement pour les mécaniciens qui travaillent sous les camions.

Après avoir visité les installations de SpaceX, M. Sieb a considéré sa demande comme un défi.

Creepex : dans la mire de Spacex!

M. Sieb a précisé que SpaceX l'avait prévenu que les quelques appareils qu'elle lui commanderait ne lui permettraient probablement pas de couvrir les coûts de recherche et de développement. Chaque appareil sera vraisemblablement vendu pour moins de 5000 $.

« Mais nous avons jugé que c'était trop "cool" pour ne pas essayer de le faire », a-t-il ajouté.

M. Sieb, qui se décrit comme un énorme admirateur d'Elon Musk, a estimé que l'énergie qui se dégage des installations de SpaceX était excitante et incomparable.

« Je regarde tout ce qu'il fait et écoute tout ce qu'il dit. La façon dont il réfléchit est intéressante », a-t-il dit au sujet de M. Musk.

SpaceX n'a pas immédiatement répondu à une demande de commentaires.

M. Sieb a estimé que certaines des caractéristiques développées pour SpaceX se retrouveraient probablement sur d'autres nouveaux appareils.

Creepex, fondée en 2011 par M. Sieb et André Wagner, conçoit, fabrique et distribue de l'équipement de garage, principalement des chariots de mécanicien. Ses produits sont fabriqués en Chine, mais l'appareil de SpaceX sera conçu et fabriqué à Québec.

De son côté, SpaceX conçoit et fabrique des fusées et vaisseaux orbitaux et géostationnaires et supervise leur lancement. Elle compte plus de 7000 employés à son usine de Hawthorne, à Los Angeles, et dans ses installations de McGregor, au Texas, et de Cap Canaveral, en Floride.

Elle a réalisé, plus tôt en mars, son cinquantième lancement de fusée Falcon 9.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Innovation technologique