•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des dizaines de morts dans l'écrasement d'un avion de ligne bangladais au Népal

Des secouristes népalais se tiennent près de la carlingue calcinée d'un avion de passagers.

Un avion s'est écrasé à l'aéroport de Katmandou.

Photo : La Presse canadienne / Niranjan Shreshta/AP

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Un total de 49 personnes ont été tuées lundi matin dans l'écrasement d'un appareil de la compagnie US-Bangla Airlines lors des manoeuvres d'atterrissage à l'aéroport de Katmandou-Tribhuvan, selon les autorités locales.

Le vol BS211, qui transportait 67 passagers et 4 membres d'équipage, s'est écrasé au moment où il se posait sur la piste.

L'avion, un Dash-8 Q400 du constructeur canadien Bombardier, avait quitté lundi matin l'aéroport de Dhaka, au Bangladesh, à destination de Katmandou. Le bimoteur à hélices se serait écrasé au moment où il se posait sur la piste.

La plupart des blessés ont été transférés vers l'hôpital universitaire de Katmandou, qui a dit soigner 16 personnes.

Des secouristes près de l'épave d'un avion.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des secouristes népalais près d'un appareil de passagers qui vient de s'écraser à Katmandou.

Photo : La Presse canadienne / Niranjan Shreshta/AP

« Hors de contrôle »

Les causes de l'écrasement n'ont pas été établies pour le moment mais, selon un communiqué des autorités aéroportuaires népalaises cité par l'AFP, l'avion était « hors de contrôle » peu avant son atterrissage.

Selon des témoins oculaires cités par l'AFP, l'avion se serait écrasé en effectuant une deuxième tentative d'atterrissage.

L'appareil serait ensuite sorti de la piste à haute vitesse avant de se disloquer et de s'enflammer sur un terrain de football non loin de l'aéroport.

D'autres témoins ont rapporté à l'Associated Press que l'avion volait très bas lorsqu'il s'est approché de la piste.

« Il volait si bas que j'ai pensé qu'il frapperait les montagnes », a raconté Amanda Summers, une Américaine qui travaille au Népal, témoin de l'écrasement.

Tous les vols prévus à l'aéroport Katmandou-Tribhuvan ont été annulés jusqu'à nouvel ordre.

Chez Bombardier, la directrice des communications Nathalie Siphengphet a confirmé que l'appareil qui s'est écrasé est bel et bien un Dash-8 Q400 turbopropulsé.

Mme Siphengphet a ajouté : « Nous sommes attristés par cet accident. Toutes nos pensées sont avec les victimes et leurs familles. »

Avec les informations de BBC, Associated Press, et Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !