•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Donner envie aux filles de devenir pilotes

Une femme dans un avion et une jeune fille qui veut s'y monter à bord du poste de pilotage

Les femmes sont encore minoritaires dans le domaine de l'aviation.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'industrie de l'aviation compte moins de barrières pour les femmes, mais elles y sont encore bien minoritaires. Voilà pourquoi l'événement Sky's No Limit, Girls Fly Too (Le ciel n'a pas de limite, les filles peuvent piloter aussi) veut les encourager à devenir pilote.

Créé en 2012, l'événement se déroule sur le tarmac de l'aéroport d'Abbotsford, près de Vancouver.

La capitaine Skye Simpson pilote de puissants appareils au sein de l'Aviation royale canadienne depuis 6 ans. Malgré son expérience, plusieurs personnes qui la voient à bord de son avion lui demandent encore si elle est réellement la capitaine.

La capitaine Skye Simpson et son avion, un super Hercules, derrière elle.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La capitaine Skye Simpson a voulu être ingénieur avant de se diriger vers une carrière dans l'aviation.

Photo : Radio-Canada

« Ça m'amuse de voir le choc dans le regard des gens quand je leur dis que c'est moi qui pilote », souligne-t-elle, un sourire aux lèvres.

De son propre aveu, son sexe ne lui a jamais posé problème et elle se considère comme membre à part entière de l'équipage.

Mais des 60 pilotes de son escadron, elle est tout de même la seule femme. D'ailleurs, moins de 6 % des pilotes professionnels aux États-Unis et au Canada sont des femmes, et il y en a encore moins dans les carrières d'ingénieur mécanique pour avions.

Une des organisatrices de Sky's No Limit, Kirsten Brazie, croit qu’il faut continuer de présenter aux filles des parcours de femmes occupant des métiers traditionnellement masculins.

« Si les filles ne sont pas conscientes qu'il existe des femmes astronautes ou des ingénieurs, alors comment pourraient-elles songer à ces métiers? Si elles le voient, elles se diront “moi aussi, je peux faire ça!” », croit-elle.

Des obstacles moins importants

La situation des femmes dans l'aviation était pire il y a 20 ans, se rappelle Wendy Lawrence, astronaute de la NASA à la retraite.

« J'ai dû travailler très fort pour prouver que j'étais aussi compétente que mes collègues masculins. Parfois, il me fallait briller pour être tenue aux mêmes standards que les hommes », se souvient-elle. Celles qui à l'époque ont persévéré ont servi de modèle pour les jeunes femmes d'aujourd'hui.

À 29 ans, Sarah Dallaire est capitaine et pilote pour l'escadron de démonstration aérienne, les Snowbirds. Une performance de la pilote Maryse Carmicheal, que Sarah Dallaire a vue à l'âge de 12 ans, a suffi pour lui insuffler un objectif qui deviendra réalité.

Sarah Dallaire et en arrière-plan, un avion Snowbirds.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La capitaine Sarah Dallaire réalise son rêve et encourage celle qui veulent devenir pilote à tenter l'aventure.

Photo : Radio-Canada

« Elle était à ma sélection pour rejoindre les Snowbirds et ce moment-là était incroyable pour moi, parce que c'est vraiment le moment où j'étais avec Maryse Carmicheal, celle qui m'a inspirée et je réalisais maintenant mon rêve », partage celle qui a participé à une mission aérienne au Koweït en 2014.

D’après des informations d’Angela Sterritt

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !