•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'infection au streptocoque de type A d'une Manitobaine demeure un mystère

Cari Kirkness joue un jeu de cartes avec son fils de 12 ans, Chaz.
Cari Kirkness a dû être amputée des deux jambes et du bras droit quand il s'est avéré qu'elle souffrait d'une infection au streptocoque de type A. Photo: Tyson Koschik/CBC

Un an après avoir perdu ses deux jambes et son bras droit, une femme de Winnipeg et ses docteurs n'ont encore aucune idée de la façon dont elle a contracté une infection au streptocoque de type A.

Cari Kirkness croyait souffrir d'une grippe il y a un an, mais il s'est avéré qu'elle souffrait d'une infection au streptocoque de type A, aussi connue sous le nom de bactérie mangeuse de chair.

« J’avais mal à la gorge, mal aux oreilles, un mal de tête et des douleurs musculaires », se rappelle la mère de deux enfants.

À ce jour, Cari Kirkness n'a eu aucune réponse quant à la manière dont elle a attrapé cette infection. « Je n'ai jamais eu une réponse définitive. Des gens en médecine me disent que c'était quelque chose de très étrange », explique-t-elle.

Comme plusieurs experts en santé l'ont expliqué à CBC, la bactérie streptocoque de type A est encore un mystère dans le monde médical.

Le streptocoque de type A est une bactérie qui existe partout, notamment à l'intérieur du nez, de la bouche et sur les blessures cutanées, explique Isaac Bogoch, docteur spécialisé en maladies infectieuses au réseau de cliniques University Health Network à Toronto.

Beaucoup de gens ne savent même pas que la bactérie est là.

La bactérie se transmet par contact direct, en toussant, éternuant ou en touchant une blessure. Lorsque le streptocoque de type A rend les gens malades, ce n'est habituellement pas plus sérieux qu'une infection streptococcique de la gorge.

Cependant, dans de rares cas, la bactérie peut devenir envahissante et s'introduire dans le sang, les muscles ou les organes.

Doublement du nombre de cas

En 2002, 866 cas ont été signalés à travers le pays. En 2017, ce nombre a plus que doublé, avec au moins 2178 cas. Ces chiffres n'incluent toutefois pas l'Alberta, le Nouveau-Brunswick, la Nouvelle-Écosse, le Nunavut, l'Île-du-Prince-Édouard ou le Yukon, ces données n'étant pas disponibles.

L'Agence de la santé publique du Canada indique qu'elle ne sait pas pourquoi ces chiffres continuent de monter ni comment cette bactérie est capable d'abîmer à ce point le corps humain.

Comment se protéger

Les spécialistes de la santé recommandent :

  • de se laver les mains souvent;
  • d'aller voir un prestataire de soins de santé immédiatement s'il y a une infection à la gorge qui ne guérit pas;
  • d'aller chercher de l'aide médicale immédiatement si la peau devient rouge ou douloureuse après s'être coupé;
  • de s'assurer que tout équipement relié à la consommation ou la production de drogues, soit propre et sécuritaire.

Manitoba

Santé physique et mentale