•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Librairie du Centre à Ottawa met la clé sous la porte

La devanture de la Librairie du Centre à Ottawa.

Bien que le magasin ferme, l'organisme va tout de même continuer à vendre des ressources CFORP.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

L'une des trois librairies francophones d'Ottawa ferme ses portes après 26 ans d'activités, entraînant la perte de quatre emplois.

La décision du Centre franco-ontarien de ressources pédagogiques (CFORP), qui gère la Librairie du Centre, située rue Donald, dans le secteur d'Overbrook, a été prise fermement mardi matin.

« On se rend compte au cours des années que les demandes de services pour la librairie ont beaucoup diminué », a reconnu Claude Deschamps, directeur général du CFORP.

Ce n'est pas une décision qui a été facile à prendre.

Claude Deschamps, directeur général du CFORP
Des livres en français disposés sur des étagères.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La Librairie du Centre était essentiellement au service des conseils scolaires de langue française de l'Ontario.

Photo : Radio-Canada

« Avec le numérique qui est aussi à nos portes, on fait de plus en plus de ressources pédagogiques en version numérique qu'on offre gratuitement aux écoles de langue française, donc beaucoup moins de ressources imprimées à vendre », a expliqué M. Deschamps, soulignant que l'organisme continuera de produire des ressources pédagogiques.

Comme librairie et comme centre franco-ontarien, on est un organisme sans but lucratif, donc on se doit chaque année de soumettre des budgets qui sont équilibrés.

Claude Deschamps directeur général du CFORP

Il ne reste donc plus que deux librairies de langue française dans la capitale nationale. Ce constat déçoit la présidente de l'Association des communautés francophones d'Ottawa (ACFO).

« C'est une place pour promouvoir nos artistes locaux, nos écrivains locaux, ce sont des milieux qui permettent d'avoir une vie culturelle », a souligné Soukaina Boutiyeb.

Le flambeau est maintenant dans les mains de la librairie familiale Le Coin du livre, la plus vieille d'Ottawa, qui se bat tous les jours pour sa survie.

« J'y tiens à ma librairie, pour elle, pour les Francos-Ontariens. On est en train de disparaître, on est passé très près de perdre notre hôpital. C'est l'un après l'autre, on disparaît », a déploré Normand Savard, propriétaire de la librairie Le Coin du livre.

À la recherche de solutions, le Coin du livre et l'ACFO estiment que l'Ontario devrait obliger les institutions scolaires à acheter leurs livres dans les librairies franco-ontariennes, de façon similaire à ce que fait le Québec avec sa loi du livre.

En attendant, une vente de fermeture aura lieu du 12 au 23 mars à la Librairie du Centre.

Avec les informations de Gilles Taillon

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Éducation