•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le service Saine Alimentation Ontario disparaît

Les légumes
Les légumes Photo: Radio-Canada / Colombe Fortin

Le gouvernement de Kathleen Wynne met fin au financement du service de diététistes gratuit Saine Alimentation Ontario, sollicité par de nombreux résidents de la province. Il disparaîtra le 31 mars.

Un texte de Justine Cohendet

Sylvie Boulet, diététiste pour Saine Alimentation Ontario, ne cache pas sa déception lorsqu’on lui parle de la fin du programme.

« Je ne pense pas que l’on puisse remplacer un service où l’on peut simplement appeler et accéder à une diététiste », déplore-t-elle.

Créé il y a 10 ans, Saine Alimentation Ontario met en contact, gratuitement, les Ontariens avec des diététistes, soit par téléphone, soit par courriel.

Sylvie Boulet y travaillait depuis le début. Elle a été informée il y a quelques mois de la volonté du ministère de la Santé et des Soins de longue durée de supprimer le financement du programme.

Faire des économies

Dans une lettre adressée aux diététistes du Canada, qui gère cette agence publique, le ministère a justifié sa décision en expliquant que cela permettrait de réaliser des économies et que les tous les services téléphoniques et de soutien seront regroupés.

Selon les diététistes du Canada, 20 000 appels et courriels sont reçus chaque année en Ontario.

Une dame tient un panier de fruits et légumes dans une épicerie.Selon France Gélinas, la députée néo-démocrate de Nickel Belt, le service était très demandé dans le nord de la province. Photo : iStock

Le Nord davantage touché

Les résidents du nord de la province étaient particulièrement friands de ce service.

Selon la porte-parole des diététistes du Canada, Kate Comeau, il y avait en moyenne 94 demandes pour 100 000 habitants dans le nord de l'Ontario, contre 85 demandes pour 100 000 habitants dans l'ensemble de la population de la province.

Bridget King, une nutritionniste qui travaille à la santé publique de Sudbury confirme que le service était populaire et nécessaire dans le Nord.

Les endroits où les gens peuvent avoir accès à une diététiste gratuitement sont très limités.

France Gélinas, députée néo-démocrate de Nickel Belt

Selon France Gélinas, la députée néo-démocrate de Nickel Belt, Saine Alimentation Canada « a changé les habitudes alimentaires de bien des gens ».

Le ministère de la Santé et des Soins de longue durée n'a pas encore répondu à nos questions.

Avec des informations de CBC

Toronto

Société