•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une autre église ferme ses portes à Moncton

Une autre église francophone fermera ses portes à Moncton
Radio-Canada

Une autre église francophone fermera bientôt ses portes dans le diocèse de Moncton. L'église Saint-Louis-de-France célébrera sa dernière messe le 27 mai.

Le diocèse a choisi de mettre la clé sous la porte puisque la paroisse ne parvenait plus à payer les comptes courants de l'établissement et il manquait de relève. Le manque de fréquentation des fidèles explique en grande partie cette décision.

L'église Saint-Louis-de-France, construite en 1972, pourrait être vendue ou détruite.

La décision de fermer l’église a été prise par les paroissiens, lors d’une réunion annuelle le 4 février. La décision a été acceptée par une grande majorité de membres.

« Chaque fois que j'ai eu à fermer des paroisses depuis que je suis évêque c'est toujours difficile c'est toujours touchant et émouvant à chaque fois parce qu’on enlève à des gens quelque chose qui leur tient à coeur », se désole l’archevêque de Moncton, Valéry Vienneau.

L'archevêque de Moncton, Mgr Valéry Vienneau« Les gens ne veulent vraiment pas donner pour que [les dons] aillent aux victimes. Ça, les gens me le disent très clairement. Il y a cette peur-là », Valéry Vienneau, archevêque de Moncton. Photo : Radio-Canada

D'autres fermetures à l'horizon

Il s’agit de la deuxième fermeture au cours des derniers mois. En décembre 2017, l'archevêque a célébré la dernière messe à l'église d'Adamsville, près de Saint-Paul-de-Kent.

L'archevêque Valéry Vienneau estime que jusqu'à trois autres fermetures d'église francophone comme anglophone pourraient être annoncées dans les prochains mois.

Une messe pour souligner la fermeture de Saint-Louis-de-France aura lieu le 27 mai, elle sera présidée par Mgr Valéry Vienneau.

Avec des infromations de Nicolas Steinbach.

Nouveau-Brunswick

Croyances et religions