•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un élu demande une enquête sur l'eau noire dans des puits à Chatham-Kent

Un homme en veston-cravate parle à un micro avec des drapeaux de l'Ontario derrière lui.

Le député d'Essex, Taras Natyshak, demande au gouvernement Wynn de déclencher une enquête publique à propos des puits dont l'eau est devenue noire dans la région de Chatham-Kent.

Photo : Parlement de l'Ontario

Radio-Canada

Le député d'Essex, Taras Natyshak, demande au gouvernement de l'Ontario d'ouvrir une enquête publique à propos des puits dont l'eau est devenue noire dans la région de Chatham-Kent.

« Je demande encore une fois à la première ministre, Kathleen Wynne, de déclencher une enquête », a indiqué M. Natyshak jeudi matin en compagnie de résidents dont les puits ne sont plus utilisables.

Des citoyens de Chatham-Kent croient que les travaux des compagnies Samsung et Pattern Development, pour installer des éoliennes dans le secteur, ont libéré des particules de schiste noir dans près d'une vingtaine de puits.

En février, le ministère de l'Environnement et de l'Action en matière de changement climatique a blanchi les entreprises responsables des travaux après son enquête.

M. Natyshak avait alors imploré le gouvernement provincial d'être plus proactif dans le dossier.

« Nous continuerons de surveiller la situation »

Le ministre des Relations avec les Autochtones et de la Réconciliation, David Zimmer, s'est défendu, lorsqu'il a été questionné au sujet de la demande de M. Natyshak durant un point de presse vendredi.

« Nous continuerons de surveiller la situation avec le ministère de la Santé et la compagnie. S'il y a un problème avec l'eau nous le réglerons », a-t-il affirmé.

M. Zimmer a ajouté que le bureau de la santé publique local avait indiqué que l'eau des puits n'était pas dangereuse pour la santé.

Windsor

Environnement