•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les fils d’un Irano-Canadien mort en prison arrivent à Vancouver

Deux hommes habillés en noir.

Mehran et Ramin Seyed-Emami arrivent à l’aéroport de Vancouver le 8 mars 2018.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les deux fils d'un universitaire irano-canadien mort dans une prison de Téhéran en février sont arrivés à l'aéroport de Vancouver jeudi matin.

Ramin et Mehran Seyed-Emami ont quitté l’Iran mercredi à bord d’un avion à destination du Canada, via l’Allemagne.

Le professeur de sociologie Kavous Seyed-Emami est mort dans la tristement célèbre prison d'Evin en février.

« Au lieu d'être en mesure de pleurer la mort de notre père en paix, nous avons été harcelés par les autorités iraniennes », a déclaré Ramin Seyed-Emami en arrivant à Vancouver. « Elles essaient de nous empêcher de reconstruire nos vies. »

La veuve du professeur et mère des frères, Maryam Mombeini, a été empêchée de quitter Téhéran par les autorités iraniennes. Ses fils disent que le passeport iranien de leur mère a été confisqué.

Omar Alghabra, le secrétaire parlementaire de la ministre des Affaires étrangères, a accueilli ces derniers à l'aéroport.

Les deux frères sont très désemparés et bouleversés.

Omar Alghabra, secrétaire parlementaire de la ministre des Affaires étrangères

M. Alghabra affirme que le ministère des Affaires étrangères continue de faire tout son possible pour que Mme Mombeini rentre au Canada. « La ministre Freeland a parlé avec elle au téléphone ce matin afin de la rassurer », dit-il.

Ottawa tente d'ouvrir des voies diplomatiques avec Téhéran à travers l'ONU pour discuter de la situation.

Colombie-Britannique et Yukon

Relations internationales