•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À Whitehorse, l'école francophone sera construite pour 150 élèves et non 200

dessin nouvelle école

La nouvelle école devait accueillir 200 élèves.

Photo : Radio-Canada / Claudiane Samson

Radio-Canada

Le gouvernement du Yukon entend construire la nouvelle école secondaire francophone de Whitehorse pour qu'elle puisse accueillir 150 élèves et non pas 200 comme cela avait été dévoilé dans un plan présenté à des parents au mois de juin.

Le nouveau nombre d'élèves a été soulevé par l'opposition officielle à l'Assemblée législative mercredi qui a cité un extrait du plan préparé par le gouvernement.

« Est-ce que la ministre peut expliquer pourquoi la décision a été prise de rejeter cette recommandation du plan? » a demandé le critique de l'Éducation, Scott Kent.

Tracy-Anne McPheeAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La ministre de l'Éducation, Tracy-Anne McPhee, a annoncé l'.adoption d'un nouveau cursus scolaire.

Photo : Radio-Canada / Steve Hossack

La ministre de l'Éducation, Tracy-Anne McPhee, explique que le plan n'est pas final et que des ajustements peuvent y être apportés.

[Le plan] contient des souhaits, un scénario idéal, mais en même temps le plan inclut les élèves de la 7e année qui ne sont pas inclus dans la plupart des écoles. Il y a donc du mouvement si nous observons un nombre exorbitant d'élèves.

Tracy-Anne McPhee, ministre de l'Éducation

La ministre affirme que l'Académie Parhélie, le volet secondaire de l'École Émilie-Tremblay, accueille actuellement 58 élèves de la 7e à la 12e année et que le futur édifice pourrait facilement accueillir jusqu'à 172 élèves si ce nombre est atteint un jour.

« Une enveloppe budgétaire fixe »

Le président de la Commission scolaire francophone du Yukon (CSFY), Jean-Sébastien Blais, affirme qu'il y a des considérations budgétaires, mais qu'au-delà du nombre d'élèves, l'important est que les francophones obtiennent une école similaire aux écoles de langue anglaise.

« On travaille avec une enveloppe budgétaire qui est fixe. Donc, la ministre de l'Éducation et son ministère a toujours prétendu que les 20 millions de dollars ne pouvaient pas être indexés et c'est encore le message qu'on reçoit aujourd'hui . » Avec les coûts de construction, poursuit le président, il est devenu impossible de construire une école pour 200 élèves, mais il croit qu'un agrandissement est une possibilité qui devra être envisagée assez rapidement.

C'est sûr que c'est une déception, mais là on fait du progrès, c'est qu'on pourra offrir une école équivalente avec un financement quand même important, on parle de 27,5 millions de dollars.

Jean-Sébastien Blais, président de la CSFY

Jean-Sébastien Blais affirme que les parents seront informés du projet dans les prochaines semaines avec entre autres la présentation d'un plan en trois dimensions de la nouvelle école.

Le gouvernement du Yukon a alloué 3 millions de dollars dans le récent budget au projet de la nouvelle école. Ceci s'ajoute aux plus de 3 millions de dollars pour des travaux. La première pelletée de terre n'est cependant prévue que l'an prochain.

Le budget total pour la nouvelle école est de 27,5 millions de dollars dont 7,5 millions de dollars proviennent d'Ottawa.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Éducation