•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Agression sexuelle : 30 mois de prison pour l'ex-propriétaire d'une boîte de nuit

Skipp Anderson devant sa boîte de nuit à Saskatoon.

Skipp Anderson est l'ancien propriétaire du Pink Lounge and Nightclub à Saskatoon.

Photo : CBC

Radio-Canada

L'ancien propriétaire de la boîte de nuit Pink Lounge and Nightclub, à Saskatoon, devra passer 30 mois derrière les barreaux pour avoir agressé sexuellement un jeune homme.

Il obtiendra une déduction de près de trois mois pour le temps qu'il a déjà passé en détention, ce qui représente une peine fédérale de 27 mois.

Le 12 janvier dernier, un jury a reconnu Skipp Anderson coupable d’agression sexuelle, après sept heures de délibérations.

« Un mauvais comportement entraîne des conséquences importantes. Votre réputation a été sévèrement compromise », a dit le juge Ron Mills à l'accusé lors du prononcé de la peine.

L’agression est survenue le 11 juillet 2016.

La victime est un homme qui est tombé ivre mort après avoir bu à l’excès lors d’une fête. Il a été transporté dans une chambre pour lui permettre de se remettre de son malaise, puis s’est réveillé au milieu de la nuit alors que Skipp Anderson l’agressait sexuellement.

Skipp Anderson s’est défendu en disant que la victime avait entamé la relation sexuelle et y avait consenti. La victime a dit n’avoir pas été en mesure de donner son consentement.

Skipp Anderson a, depuis, vendu sa boîte de nuit.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

Saskatchewan

Inconduite sexuelle