•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De nouvelles places dans les CPE du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie, mais pas sur la Côte-Nord

Des enfants jouent dans la cour du CPE de Rivière-du-Loup.

Des enfants jouent dans la cour du CPE de Rivière-du-Loup

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les 49 nouvelles places subventionnées dans les centres de la petite enfance du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie—Îles-de-la-Madeleine iront aux MRC de Bonaventure et de Rivière-du-Loup.

Un texte de Patrick Bergeron

Hier, le ministre de la Famille, Luc Fortin, a confirmé que 25 places seront créées au Bas-Saint-Laurent et 24 places pour la Gaspésie—Îles-de-la-Madeleine. Les différents CPE ont jusqu'au 6 juin pour faire part de leurs demandes au ministère.

De son côté, la Côte-Nord n'obtient aucune nouvelle place subventionnée.

Le ministre dit s'être basé sur une nouvelle estimation des taux de couverture anticipée en 2021 pour attribuer ces places. Ces évaluations seront revues deux fois par année. Selon les données du ministère de la Famille, au Bas-Saint-Laurent par exemple, seules les MRC de Rivière-du-Loup et de Rimouski-Neigette se retrouvent présentement en manque de places dans les CPE.

L'appel ciblé pour les 2000 places est pour les territoires qui sont en déficit.

Luc Fortin, ministre de la Famille

À titre d'exemple, la directrice générale du centre de la petite enfance de Rivière-du-Loup, Marie-Claude Desbiens, confirme que 230 jeunes enfants de 0 à 5 ans se retrouvent sur la liste d'attente.

Le ministre Luc Fortin a aussi débloqué des fonds pour 3800 nouvelles places au Québec. Au cours des prochaines semaines, les employés de son ministère contacteront les promoteurs intéressés. Pour le moment, les dirigeants du ministère refusent de divulguer si certains de ces projets se retrouvent dans l'Est-du-Québec.

En entrevue téléphonique, le ministre a toutefois confirmé que la vaste majorité de ces projets se retrouvent dans l'Outaouais, à Montréal, dans la région de Québec et dans Chaudière-Appalaches.

Déception à Rimouski

Selon le député de Rimouski, Harold Lebel, la création de ces nouvelles places subventionnées est en partie motivée par l'élection provinciale qui aura lieu l'automne prochain.

Le gouvernement libéral a alourdi le processus pendant plusieurs années, mais là, nous sommes à un an des élections, alors ils décident de bouger!

Harold Lebel, député de Rimouski

Harold Lebel espère toutefois que de nouvelles places seront confirmées rapidement pour la MRC de Rimouski-Neigette. Selon lui, différents projets, qui permettraient l'ajout de 104 places, sont toujours en attention de confirmation dans la région.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Bas-Saint-Laurent

Enfance