•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une autre année record pour les pêches au Québec

Du crabe des neiges.

Du crabe des neiges

Photo : Radio-Canada / Cécile Gladel

Radio-Canada

Selon les données préliminaires de Pêches et Océans Canada, la valeur des débarquements des pêches commerciales au Québec a établi un nouveau record en 2017 avec une valeur de 359,7 millions de dollars.

Un texte de Joane Bérubé

Avec des débarquements totaux de 54 664 tonnes en 2017, le volume est en hausse de seulement 1 %, mais la valeur des produits a fait un bond de 33 % par rapport à 2016.

Crevettes nordiquesAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Crevettes nordiques

Photo : Radio-Canada

L’augmentation de la valeur au débarquement est principalement attribuable au crabe de neige et au homard. La valeur du crabe des neiges est passée de 111,2 millions de dollars, en 2016, à 182,9 millions de dollars en 2017, tandis que celle du homard a connu une hausse de 52 % pour atteindre 116,2 millions de dollars en 2017.

Les débarquements de homards, de crabes, de maquereaux et de flétans du Groenland ont été en hausse durant la dernière saison.

Premier débarquement de crabe des neigesAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Premier débarquement de crabe des neiges

Photo : Radio-Canada / Francois Vigneault

Au total, 75 % de tous les débarquements du Québec ont été effectués en Gaspésie (58 %) et aux Îles-de-la-Madeleine en 2017 (17 %). Le reste des débarquements, 25 % du volume total, a été effectué sur les quais de la Côte-Nord pour une valeur de 77,3 millions de dollars.

En Gaspésie, les débarquements ont été évalués à 184,1 millions de dollars en 2017 et à 97,3 millions de dollars aux Îles-de-la-Madeleine. Il s’agit d’une croissance notable de 71 % de la valeur des débarquements dans l'archipel madelinot entre 2016 et 2017.

Des homards vivants dans un aquarium.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des homards vivants.

Photo : iStock / AHPhotoswpg

Le Québec a exporté l’an dernier pour 450 millions de dollars de produits marins, ce qui représente une hausse de 35 % par rapport à la saison 2016. Le principal marché d’exportation demeure les États-Unis, avec 80 % des ventes, suivi du Japon et de l’Europe.

Encore une fois, c'est la crevette, le homard et le crabe des neiges qui emportent la faveur des marchés extérieurs.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Industrie des pêches

Économie