•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux entreprises de Trois-Rivières se lancent dans « l'industrie 4.0 »

Guillaume Parenteau (à gauche), dg de Pluritag, le député de Trois-Rivières, Jean-Denis Girard (au centre), et Alain Lemieux, pdg d'Epsilia (à droite.)
Guillaume Parenteau, dg de Pluritag, le député de Trois-Rivières, Jean-Denis Girard, et Alain Lemieux, pdg d'Epsilia, lors de l'annonce de l'investissement de Québec dans des projets des deux entreprises. Photo: Radio-Canada / Yoann Dénécé
Radio-Canada

Québec a investi plus d'un demi-million de dollars pour permettre à deux entreprises de Trois-Rivières, Epsilia et Pluritag, de se plonger dans « l'industrie 4.0 », c'est-à-dire dans une automatisation assortie d'un transfert de données en temps réel.

Le gouvernement provincial a accordé une aide de 342 884 $ à Epsilia, spécialisée dans la traçabilité alimentaire, pour l’achat d’équipements et la mise en place d’un service de recherche pour offrir davantage de composantes « 4.0 » dans les solutions offertes par l’entreprise.

Cet investissement va permettre à l’entreprise située sur le boulevard des Forges à Trois-Rivières de passer de 45 à 200 emplois dans un avenir rapproché.

Une contribution de 250 000 $ a également été accordée à Pluritag pour développer des étiquettes d’identification par radiofréquence (RFID) destinées au secteur manufacturier.

D'ici deux ans, Pluritag pense être en mesure d'implanter une usine pour fabriquer ses étiquettes à Trois-Rivières.

« Pour tous les processus qui requièrent des chaînes d'assemblage complexe, où le temps et le mouvement sont critiques, d'avoir accès en temps réel à savoir quelle pièce est rendue à quel endroit sur la chaîne de montage, c'est ce type d'entreprises-là qu'on cible », explique le directeur général de Pluritag, Guillaume Parenteau.

Il ajoute que les étiquettes peuvent notamment servir dans l'industrie aéronautique où chaque pièce doit être suivie à la trace.

Qu’est-ce que l’industrie 4.0?

L’industrie 4.0, appelée également usine du futur ou quatrième révolution industrielle, se caractérise fondamentalement par une automatisation intelligente et par une intégration de nouvelles technologies à la chaîne de valeur de l’entreprise.

Source : Ministère de l’Économie, Science et Innovation du Québec (Nouvelle fenêtre)

Les sommes investies par Québec ont été prélevées du Fonds de diversification économique du Québec, créé dans la foulée de la fermeture de la Centrale nucléaire de Gentilly-2 en 2012.

Avec les informations d'Amélie Desmarais

Mauricie et Centre du Québec

Économie