•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Bloc québécois pourrait ne pas présenter de candidat dans Chicoutimi-Le Fjord si Martine Ouellet reste en poste

La pression s'accentue sur Martine Ouellet
Radio-Canada

L'exécutif du Bloc québécois affirme qu'il ne présentera pas de candidat à l'élection partielle fédérale dans Chicoutimi-Le Fjord tant que la chef du parti Martine Ouellet restera en poste.

La présidente régionale de l'exécutif, Élise Gauthier, en a fait l’annonce après avoir consulté une centaine de membres du Bloc québécois.

« Depuis deux jours, je consulte beaucoup de membres à travers la région. La décision qui a été prise aujourd’hui c’est de demander respectueusement à Mme Ouellet de quitter ses fonctions de chef du Bloc québécois pour le bien commun du parti », a expliqué Élise Gauthier.

Les membres croient qu'il sera impossible de remporter l'élection partielle si elle demeure à la tête du parti.

Je ne peux pas envoyer un candidat à la guillotine et Mme Ouellet, quand on n’est pas utile, quand on n’aide pas, on nuit.

Élise Gauthier, présidente régionale de l'exécutif

« J’ai une campagne à organiser, j’ai une candidature. À un moment donné, il faut que ça prenne un bord, il faut que ça se décide quelque part », ajoute la présidente régionale de l’exécutif.

Si la chef décidait de rester, le candidat pourrait se présenter à titre d'indépendant.

Élise Gauthier réclame un vote de confiance au plus vite sur le mandat de la chef Martine Ouellet.

Le président du Bloc québécois, Mario Beaulieu, affirme pour sa part avec certitude qu’il y aura une candidature dans Chicoutimi-Le Fjord.

« Les statuts ne permettent pas à un exécutif de bloquer une investiture », a-t-il souligné en entrevue à l’émission 24/60.

Politique fédérale

Politique