•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mort d'un enfant près d'un étang : Saskatoon propose ses solutions

Un affiche de la Ville de Saskatoon, souhaite la bienvenue, aux abords de l'étang du quartier Dundonald

La Ville de Saskatoon présente mardi et mercredi ses solutions pour améliorer la sécurité d'un étang où un enfant de 5 ans a trouvé la mort en septembre dernier

Photo : CBC / Guy Quenneville

Radio-Canada

À Saskatoon, les parents des élèves d'une école du quartier Dundonald, située à proximité d'un étang où un garçon de 5 ans a perdu la vie en septembre dernier, entendront mardi soir pour la première fois les solutions envisagées par la Ville pour éviter qu'une tragédie de ce genre ne se reproduise.

Cette rencontre sera suivie d'une deuxième rencontre publique, mercredi soir, destinée à l'ensemble des résidents du quartier Dundonald.

Le 11 septembre 2017, Ahmedsadiq Elmmi, un élève fréquentant la maternelle de l'École Dundonald, a échappé à la surveillance des adultes présents dans la cour de récréation.

Il a été retrouvé inanimé près de l'étang. Sa mort a été confirmée à l'hôpital.

Le petit garçon, autiste, en était seulement à son deuxième jour d'école.

Depuis ce temps, les appels se multiplient pour que la sécurité soit grandement améliorée aux abords des étangs d'eaux pluviales de la ville.

La Ville de Saskatoon refuse pour l'instant de donner les détails des options qui seront présentées à la population. Selon elle, les recommandations ont été préparées par un comité formé de particuliers et de membres des conseils scolaires publics et catholiques.

Toutefois, dans une invitation envoyée aux résidents la semaine dernière, l'administration municipale souligne que des barrières, un meilleur affichage et des mesures de prévention sont envisagés.

Un meilleur entretien

Matthew Doherty, un résident du quartier Dundonald dont la cour arrière fait face au parc, estime pour sa part que la Ville devra aussi faire en sorte que l'étang soit mieux entretenu et mieux débarrassé des arbustes qui l'entourent.

Matthew Doherty, debout à l'extérieur devant sa résidence

Matthew Doherty, un résident du secteur, estime qu'il faut améliorer la visibilité près de l'étang

Photo : CBC / Guy Quenneville

« Il faudrait au moins le garder propre, s'arranger pour que tout soit bien visible pour que personne ne se perde dans les herbes », dit-il .

Une pétition lancée l'automne dernier, réclamant l'installation d'une clôture, a recueilli à ce jour plus de 880 signatures.

Saskatchewan

Prévention et sécurité