•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Ontario financera les traitements contre l’hépatite C pour tous les patients

Une personne procède à un prélèvement sanguin pour dépister l'hépatite C.
Il y a 600 000 Canadiens atteints d'une forme ou l'autre d'hépatite. Photo: Image libre de droit

Des professionnels de la santé applaudissent les changements au Programme de médicaments de l'Ontario. Les médicaments contre l'hépatite C seront désormais couverts par le gouvernement ontarien pour tous les patients.

Le programme n’offrait autrefois de couverture qu’aux patients en phase terminale de maladie du foie. Les patients vulnérables comme les femmes enceintes étaient également couverts.

En raison des coûts importants ( de 45 000 $ à 100 000 $ par patient ), les médicaments contre l’hépatite C n’étaient pas couverts.

David Jensen, porte-parole du ministère de la Santé de l'Ontario

La disponibilité de médicaments très efficaces a augmenté récemment, explique-t-il, ce qui a motivé le changement au Programme de médicaments de l’Ontario.

« Les nouveaux traitements contre l’hépatite C ont un potentiel thérapeutique, ce qui permet d’éviter les complications associées aux infections chroniques d’hépatite C, » dit David Jensen.

Il y a 8 médicaments contre l’hépatite C sur la liste du programme gouvernemental.

Un moment décisif

Le docteur Paul Marotta croit que ces changements représentent un moment décisif dans la lutte contre la maladie. Il est hépatologue et directeur médical du programme de greffe du foie au London Health Sciences Centre.

C’est probablement, je l’espère, la dernière pièce du casse-tête.

Docteur Paul Marotta, hépatologue au London Health Sciences Centre
Le docteur Paul Marotta regarde la caméra de face.Le docteur Paul Marotta est hépatologue au London Health Sciences Centre. Photo : Courtoisie

Pendant des décennies, les traitements contre l’hépatite C étaient longs et complexes, et présentaient un taux de réussite très bas, dit-il. Cette situation a maintenant changé.

« Au cours des dernières années, nous avons eu accès à des produits sous forme de pilules, [des traitements] très courts, trois mois avec une pilule par jour, presque pas d’effets secondaires et un taux de guérison de près de 100 pour cent », dit-il.

Il est convaincu que le fait, pour les patients, de recevoir des traitements subventionnés plus tôt permettra de sauver des vies.

« Les effets négatifs de l’hépatite C comme la cirrhose, le cancer du foie et le besoin de greffe du foie, on ne les voit plus autant, » dit Paul Marotta.

Éradication d’ici 2030?

Le gouvernement fédéral vise à éradiquer l’hépatite C du Canada d’ici 2030.

C’est un objectif ambitieux, d’après Dominica Anderson, infirmière au Réseau ACCESS Network à Sudbury, une organisation à but non lucratif qui offre des tests et du counseling aux patients souffrant de l’hépatite C, entre autres.

Dominica Anderson sourit à la caméra devant un panneau du Réseau ACCESS Network.Dominica Anderson travaille auprès de patients souffrant d'hépatite C au Réseau ACCESS Network. Photo : CBC / Benjamin Aubé

Elle applaudit toutefois aux changements apportés par le gouvernement ontarien.

Au lieu de dire [aux jeunes patients qui viennent de contracter le virus] qu’il faut être plus malade avant de recevoir des médicaments, on peut maintenant les traiter.

Dominica Anderson, infirmière au Réseau ACCESS Network

« C’est plus facile, personne n’est rejeté », ajoute-t-elle.

En plus des changements au Programme de médicaments, l’Ontario a augmenté le financement des médicaments contre l’hépatite C à 425 millions de dollars en 2017-2018.

Ce montant s’élevait à 225 millions de dollars en 2016-2017, selon le ministère de la Santé. En 2012-2013, avant l’arrivée de nouveaux médicaments, le financement provincial ne s’élevait qu’à 19,7 millions de dollars.

D’après les informations de CBC

Nord de l'Ontario

Médecine