•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un Albertain responsable d’un accident de motoneige en Colombie-Britannique

Motoneigiste en forêt
Motoneigiste en forêt (archives) Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

L'Albertain Devon Webb a été jugé responsable d'un accident bizarre au cours duquel sa motoneige a heurté et gravement blessé son ami le 22 mars 2013.

Devon Webb et Angelo Passerin, de Whitecourt en Alberta, étaient en vacances près de McBride en Colombie-Britannique quand M. Passerin a été heurté par la motoneige de Devon Webb qui n'avait plus son conducteur.

Angelo Passerin était descendu de sa motoneige et se dirigeait vers une amie coincée sur un flanc de colline pour l'aider quand la motoneige l'a frappé, explique le jugement de la Cour suprême de la Colombie-Britannique. Selon la cour, M. Passerin ne pouvait pas entendre la motoneige venir vers lui.

Une motoneige détruite.La motoneige d'Angelo Passerin a été détruite par celle de Devon Webb qui a perdu contrôle de son véhicule. Photo : Angelo Passerin

Perte de contrôle

Devon Webb était « à une certaine distance » derrière les deux motoneigistes quand il a été projeté de sa motoneige après avoir perdu le contrôle dans un banc de neige.

La motoneige ne s’est pas arrêtée, décrit le jugement. Elle s’est envolée d’une falaise de 30 mètres et est ressortie de l’autre côté du ravin, filant à plein régime. C’est seulement en percutant M. Passerin, environ 1500 mètres plus loin, que la machine s’est immobilisée.

Dans sa poursuite civile contre Devon Webb, Angelo Passerin a demandé des indemnisations pour plusieurs traumatismes physiques, dont un traumatisme crânien, des vertèbres fracturées, des fractures aux jambes, la cicatrisation, l’engourdissement et une claudication permanente.

La motoneige de Devon Webb, un Ski-Doo 800 de 2012, était équipée d’un cordon de retenue, une mesure de sécurité pour empêcher ce type d’accident.

Un sytème de cordon de retenue d'une motoneige.Le cordon est attaché à la clé et aux vêtements du conducteur, de sorte que la clé est retirée lorsque le coonducteur tombe. Photo : Soumise au nom d'Angelo Passerin

Le cordon s’attache au conducteur et si le conducteur est projeté de son véhicule, la clé de démarrage est détachée et la motoneige s’éteint.

M. Webb n’a pas attaché son cordon de sécurité, affirme le juge dans sa décision, et a donc enfreint les normes de prudence qu'ils devaient à M. Passerin.

Comme M. Passerin est assuré en Alberta, c'est dans cette province que son avocat devra prouver les dommages pour décider du montant qui lui est dû.

Colombie-Britannique et Yukon

Justice et faits divers