•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La forme de l'eau sacré meilleur film aux Oscars, deux trophées pour Blade Runner 2049

La 90e cérémonie des Oscars
Radio-Canada

Blade Runner 2049 a su tirer son épingle du jeu aux Oscars qui se sont tenus dimanche à Los Angeles. Le film de Denis Villeneuve a remporté les statuettes des meilleurs effets visuels et de la meilleure direction photo. Pour le reste, La forme de l'eau sort gagnant de la 90e cérémonie, en décrochant notamment les Oscars du meilleur film et du meilleur réalisateur.

Denis Villeneuve peut souffler : bien qu'absent des principales catégories, Blade Runner 2049 aura donc son nom inscrit parmi les gagnants d'une soirée où aucun film n'aura effectué une razzia sur les récompenses – quatre pour La forme de l'eau, trois pour Dunkerque, deux pour Coco, Blade Runner 2049, Les heures sombres et Trois affiches tout près d'Ebbing, Missouri.

Roger Deakins, lui, a mis fin à sa malédiction. Après 13 nominations sans succès, la 14e a été la bonne, grâce à son travail pour le film de science-fiction du Québécois. Le Britannique de 68 ans a reçu une pluie d'applaudissements à l'annonce de sa victoire. « J'adore vraiment mon travail. Je le fais depuis longtemps, comme vous pouvez le voir », a-t-il indiqué, après avoir souhaité partager son prix avec l'équipe du film, dont Denis Villeneuve.

Autres collaborateurs du cinéaste de Gentilly, John Nelson, Paul Lambert, Richard R. Hoover et Gerd Nefzer sont montés sur scène pour récolter leurs trophées récompensant leur talent pour les effets visuels. Montréal a été notamment remerciée, puisqu'une partie des équipes ayant travaillé sur les effets visuels habite la métropole québécoise.

En revanche, Blade Runner 2049 a échoué pour les Oscars du meilleur montage sonore et du meilleur mixage sonore, remis dans les deux cas à Dunkerque de Christopher Nolan (également sacré pour le meilleur montage).

Le film de Denis Villeneuve a dû aussi s'incliner face à La forme de l'eau pour l'Oscar des meilleurs décors. Il s'agit toutefois d'une victoire pour Toronto, où le film de Guillermo del Toro a été tourné, comme l'a rappelé Paul D. Austerberry, au moment de recevoir sa statuette.

Triomphe pour Guillermo del Toro

Désigné comme l'un des favoris, La forme de l'eau s'est imposé en fin de soirée, en récoltant les Oscars du meilleur film et du meilleur réalisateur – la romance fantastique a également remporté la catégorie de la meilleure musique originale.

Guillermo del Toro a ainsi rejoint Alfonso Cuarón et Alejandro González Iñárritu dans le club des cinéastes mexicains couronnés aux Oscars.

Je suis un immigré. La meilleure chose que fait notre industrie est de nous aider à effacer les lignes tracées dans le sable, quand le monde essaie de les rendre plus profondes.

Guillermo del Toro, réalisateur de La forme de l'eau

La voix tout aussi vibrante, Gary Oldman a multiplié les remerciements au moment de recevoir l'Oscar du meilleur acteur. Son interprétation de l'ancien premier ministre britannique Winston Churchill a marqué les esprits, tant pour l'intensité de son interprétation que pour sa transformation physique. Les heures sombres a d'ailleurs aussi récolté l'Oscar des meilleurs maquillages et coiffures.

Frances McDormand, au nom des femmes

Tout comme Gary Oldman, Frances McDormand a passé ces derniers mois à récolter les prix d'interprétation. Tout comme lui, elle a triomphé dimanche soir, en remportant l'Oscar de la meilleure actrice pour son rôle dans Trois affiches tout près d'Ebbing, Missouri. Elle y joue une mère qui loue trois panneaux publicitaires pour dénoncer la lenteur de l'enquête sur la mort de sa fille.

France McDormand, qui a remporté la statuette de la meilleure actrice, a demandé à toutes les femmes dans la salle de se lever, en les remerciant pour leur excellent travail.France McDormand, qui a remporté la statuette de la meilleure actrice, a demandé à toutes les femmes dans la salle de se lever, en les remerciant pour leur excellent travail. Photo : AFP / Mark Ralston

Dans un discours engagé, la comédienne américaine a demandé aux femmes nommées de se lever afin de célébrer leur talent. « Nous avons toutes des histoires à raconter et des projets à financer. [...] Invitez-nous dans vos bureaux dans quelques jours, ou venez dans les nôtres, comme vous voulez, et nous en discuterons », a-t-elle ajouté à l'attention, semble-t-il, des producteurs.

Les actrices Octavia Spencer, Tiffany Haddish, Sally Hawkins, Saoirse Ronan, Margot Robbie et Meryl Streep ont été touchées par le discours de Frances McDormand, sacrée meilleur actrice.Les actrices Octavia Spencer, Tiffany Haddish, Sally Hawkins, Saoirse Ronan, Margot Robbie et Meryl Streep ont été touchées par le discours de Frances McDormand, sacrée meilleure actrice. Photo : Reuters / Lucas Jackson

Sam Rockwell et Allison Janney récompensés, comme prévu

Trois affiches tout près d'Ebbing, Missouri a permis à un autre comédien du film de repartir avec le sourire, dimanche. Sans surprise, le premier prix de la soirée, l’Oscar du meilleur acteur dans un rôle de soutien, a ainsi été remis à Sam Rockwell. Donné favori pour son interprétation d’un policier raciste devant faire face à ses fautes, l’Américain a notamment devancé le Canadien Christopher Plummer, nommé pour Tout l'argent du monde.

Sam Rockwell remporte l'Oscar du meilleur acteur de soutien pour sa performance dans <i>Trois affiches tout près d'Ebbing, Missouri</i>.Sam Rockwell remporte l'Oscar du meilleur acteur de soutien pour sa performance dans Trois affiches tout près d'Ebbing, Missouri. Photo : Reuters / Lucas Jackson

Allison Janney était elle aussi annoncée comme future gagnante dans sa catégorie, pour sa première nomination aux Oscars. Habituée aux prix pour ses rôles à la télévision (The West Wing, Mom), elle a confirmé les pronostics en remportant la statuette de la meilleure actrice dans un rôle de soutien, grâce à son interprétation de la mère abusive de Tony Harding dans Moi, Tonya.

« J'y suis parvenue sans l'aide de personne », a-t-elle plaisanté, avant de saluer l'équipe du film, dont Margot Robbie, qui joue la patineuse déchue.

Le meilleur scénario pour Get Out

Après avoir dominé les Spirit Awards samedi, Get Out s'est démarqué en remportant l'Oscar du meilleur scénario. Le film d'horreur réalisé et écrit par Jordan Peele a fait beaucoup parler de lui en 2017 en utilisant les codes habituels du cinéma d'épouvante pour dénoncer le racisme contre les Noirs aux États-Unis.

« J'ai arrêté l'écriture de ce film environ 20 fois, parce que je pensais que c'était impossible », a raconté sur scène Jordan Peele après avoir reçu une ovation debout.

Le meilleur scénario a été remis à Jordan Peele pour le film d'horreur <i>Get Out</i>.Le meilleur scénario a été remis à Jordan Peele pour le film d'horreur Get Out. Photo : Reuters / Lucas Jackson

Autre film indépendant prisé ces derniers mois, Appelle-moi par ton nom a pour sa part décroché l'Oscar de la meilleure adaptation.

Une femme fantastique plutôt que The Square

L'une des rares surprises de la soirée est survenue dans la catégorie du meilleur film en langue étrangère. Si The Square, vainqueur de la Palme d'or à Cannes en 2017, était le plus souvent cité comme futur gagnant, c'est finalement Une femme fantastique, du Chilien Sebastián Lelio, qui l'a emporté.

Outre sa qualité saluée par de nombreux critiques, le long métrage sorti récemment au Québec a beaucoup fait parler de lui pour avoir donné le rôle principal à l'actrice transgenre Daniela Vega.

Un Jimmy Kimmel mordant

Animateur de la soirée pour la deuxième année consécutive Jimmy Kimmel a fait preuve du mordant qui a fait son succès.

L’humoriste a évidemment évoqué l’énorme bourde de l’an passé lors de l’annonce du meilleur film - Pour l’amour d’Hollywood (La La Land) avait été proclamé gagnant par erreur, avant que l’erreur ne soit rectifiée en faveur de Moonlight. « Cette année, quand votre nom est prononcé, ne vous levez pas tout de suite. Attendez une minute avant », avait-il plaisanté lors de son discours inaugural.

Jimmy Kimmel a fait quelques blagues sur le fiasco lors de la remise du meilleur prix.L'animateur de la cérémonie, Jimmy Kimmel Photo : Getty Images / Kevin Winter

Jimmy Kimmel a également abordé le scandale autour du producteur Harvey Weinstein, visé par de multiples allégations d’agressions sexuelles, ainsi que le mouvement Time’s Up, lancé pour combattre le harcèlement sexuel sur les lieux de travail.

Ce qui s’est passé avec Harvey et ce qui se passe en général n’a que trop tardé. Si nous travaillons ensemble pour mettre fin au harcèlement sexuel au travail, […] les femmes n’auront plus qu’à y faire face dans les autres lieux où elles vont.

Jimmy Kimmel

Des références à la politique américaine, mais aussi internationale, ont régulièrement surgi tout au long de la soirée, notamment lors de la victoire d’Icarus, dans la catégorie du meilleur documentaire. Ce film coup de poing dépeint l’incroyable système mis en place pour doper les athlètes russes aux Jeux olympiques de Sotchi.

« Nous espérons qu’Icarus éveillera les consciences sur la Russie, mais encore plus sur le fait de devoir dire la vérité, maintenant plus que jamais », a dit le réalisateur du documentaire, Bryan Fogel.

« Maintenant, on sait que Poutine n’a pas truqué cette compétition », a ajouté, juste après, Jimmy Kimmel.

Comme le veut la tradition, les Oscars ont été précédés par le défilé des vedettes sur le tapis rouge. Contrairement aux autres cérémonies de prix cette année, aucun code vestimentaire n'avait été décidé pour protester contre les violences faites aux femmes.

La liste des gagnants aux Oscars 2018

Meilleur film
La forme de l’eau

Meilleure réalisation
Guillermo Del Toro (La forme de l’eau)

Meilleur acteur
Gary Oldman (Les heures sombres)

Meilleure actrice
Frances McDormand (Trois affiches tout près d'Ebbing, Missouri)

Meilleur acteur dans un rôle de soutien
Sam Rockwell (Trois affiches tout près d'Ebbing, Missouri)

Meilleure actrice dans un rôle de soutien
Allison Janney (Moi, Tonya)

Meilleurs effets visuels
Blade Runner 2049

Meilleure direction photo
Blade Runner 2049

Meilleur film d'animation
Coco

Meilleur film documentaire
Icarus

Meilleur court métrage documentaire
Heaven Is a Traffic Jam on the 405

Meilleur film en langue étrangère
Une femme fantastique

Meilleur scénario original
Get Out

Meilleure adaptation
Appelle-moi par ton nom

Meilleurs costumes
Le fil caché

Meilleur montage
Dunkerque

Meilleurs maquillages et coiffures
Les heures sombres

Meilleurs décors
La forme de l’eau

Meilleur court métrage d'animation
Dear Basketball

Meilleur court métrage de fiction
The Silent Child

Meilleure chanson originale
Remember Me (Coco)

Meilleure bande son originale
La forme de l’eau

Meilleur montage sonore
Dunkerque

Meilleur mixage sonore
Dunkerque

Cinéma

Arts