•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Coup de sifflet de départ pour la course de chiens de traîneaux Iditarod

Allen Moore salue la foule depuis son attelage

Le conducteur de traîneau Allen Moore lors de la cérémonie précédant le début de la course Iditarod samedi, en Alaska. Celui-ci vient de remporter la course de chiens de traîneaux Yukon Quest dans le territoire voisin.

Photo : Associated Press / Michael Dinneen

Radio-Canada

La fameuse course de chiens de traîneaux Iditarod commence dimanche en Alaska, après que des scandales de dopage et la mort de chiens ont terni son image l'an denier.

Les participants doivent parcourir 1600 km du nord d'Anchorage à la mer de Béring, pour un ensemble de prix d'une valeur de 500 000 $. La part du gagnant doit être déterminée plus tard, mais il reçoit d'emblée un véhicule neuf.

Les organisateurs de la course ont été critiqués pour avoir tardé à révéler une affaire de dopage de chiens lors du parcours de l'an dernier. En octobre, ils ont dévoilé que quatre animaux appartenant à Dallas Seavey, quatre fois vainqueur lors de courses précédentes, ont échoué à des tests de dépistage.

Dallas Seavey avait terminé deuxième en 2017, derrière son père. Il n'a pas fait les frais de cet épisode, mais ne concourt pas cette année en guise de protestation.

La mort de plusieurs chiens, l'an dernier, a également poussé des activistes à s'opposer cette année en personne. L'Iditarod n'avait pas été entaché par la mort de chiens pendant plusieurs années avant cela.

Avec les informations de Associated Press

Colombie-Britannique et Yukon

Arctique