•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les îles Marshall, le premier État à adopter une cryptomonnaie comme devise officielle

La présidente de la République des îles Marshall, Hilda Heine.
La présidente de la République des îles Marshall, Hilda Heine. Photo: Getty Images / FREDERICK FLORIN
Radio-Canada

La République des îles Marshall, État insulaire d'Océanie situé en Micronésie, a décidé de créer sa propre cryptomonnaie afin d'amasser de l'argent liquide pour payer les factures et stimuler l'économie.

En adoptant la loi pour créer le « Sovereign » ou SOV la semaine dernière, la nation insulaire du Pacifique a déclaré qu’elle était devenue le premier pays à reconnaître officiellement la cryptomonnaie comme monnaie ayant cours légal.

Pour les 60 000 habitants de cet archipel, le SOV sera maintenant équivalent à l’argent américain comme moyen de paiement.

« C’est un moment historique pour notre peuple, qui crée finalement sa propre monnaie aux côtés du dollar américain. C’est un autre exemple de notre liberté nationale », a commenté la présidente, Hilda Heine.

Le mois dernier, le Venezuela était devenu le premier pays au monde à lancer sa propre cryptomonnaie avec le Petro, soutenu par l’argent des réserves pétrolières. Selon les Îles Marshall, le SOV sera différent, parce que la monnaie sera reconnue officiellement par son gouvernement.

Le gouvernement affirme aussi que le SOV exigera de ces utilisateurs qu’ils s’identifient, évitant l’anonymat qui rebute certains gouvernements à appuyer d’autres cryptommonnaies, comme le Bitcoin.

Pour créer le SOV, l’État insulaire s’est associé à la société israélienne Neema et prévoit vendre une partie de la devise à des investisseurs étrangers.

La nouvelle loi prévoit la création de 24 millions de SOV, dont la moitié ira à la société israélienne. De ce montant, 6 millions devraient être vendus aux investisseurs étrangers et 2,4 millions aux résidents.

La République des îles Marshall est étroitement liée aux États-Unis, en vertu d’un accord de libre-échange et de l’utilisation d’une monnaie commune. Selon cette entente, les Américains fournissent près de 70 millions de dollars américains en aide à l’archipel.

Les États-Unis y ont également une base militaire.

Avec les informations de Associated Press

Économie