•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Normand Dagenais accuse son ancien avocat de l’avoir mal conseillé

Normand Dagenais
L'ex-directeur général de la Coopérative des consommateurs de Rimouski, Normand Dagenais Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

L'ex-directeur des supermarchés Coop IGA de Rimouski, Normand Dagenais, saura le 16 avril prochain si le tribunal accepte de renverser sa reconnaissance de culpabilité.

Normand Dagenais a demandé au tribunal d’annuler le plaidoyer de culpabilité qu’il avait enregistré le 15 mai 2017. Il avait alors reconnu avoir détourné plus de 700 000 $ de la coopérative qu’il dirigeait.

Lors d’une audience qui s’est déroulée vendredi au palais de justice de Rimouski, l’homme de 53 ans a affirmé que l’avocat qui le représentait à l’époque, Simon Chartier, avait commis une faute professionnelle et l’avait mal conseillé en l'incitant à plaider coupable.

Des allégations qu’a niées son ex-avocat, en affirmant que M. Dagenais avait lui-même proposé de plaider coupable pour éviter à son fils de témoigner devant le tribunal pendant ses examens de fin de session au cégep.

Simon Chartier a ajouté qu’il n’a jamais fait pression sur M. Dagenais pour qu’il plaide coupable et qu’il lui a longuement expliqué les conséquences d’un plaidoyer de culpabilité.

Si le tribunal donne raison à Normand Dagenais, il subira un nouveau procès, où plus d'une cinquantaine de témoins seront convoqués.

Dans le cas contraire, le tribunal déterminera sa peine. M. Dagenais est passible de 14 ans d'emprisonnement.

Bas-Saint-Laurent

Justice et faits divers