•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Université de l'Ontario français en chiffres

Icône d'une université sur fond d'un mur de briques.
Université franco-ontarienne Photo: Barescar90

L'Université de l'Ontario français doit recevoir sa première cohorte d'étudiants en 2020. Voici ce que les chiffres nous disent sur ce nouvel établissement.

Un dessin explique que 348 étudiants à plein temps devraient fréquenter l'Université de l'Ontario français lors de la première cohorte en 2020-21, selon les projections.Source : rapport du Conseil de planification pour une université de langue française en Ontario Photo : Radio-Canada/Annie Poulin / Icônes : Freepik de www.flaticon.com
Le nombre d’étudiants devrait atteindre plus de 1000 étudiants Équivalent à plein temps (EPT) dès 2023-24, et plus de 2000 étudiants EPT après une dizaine d’années d’existence (2028-29).Source : Rapport du Conseil de planification pour une université de langue française en Ontario Photo : Radio-Canada / Vincent Wallon / Icônes : Freepik de www.flaticon.com

Le corps professoral serait composé de 18 membres dès le démarrage en 2018-2019, pour s’élever à 46 membres lors de l’accueil des premières cohortes d’étudiants en 2020-2021, et atteindre quelque 102 membres après onze ans d’existence en 2028-2029.Projections du nombre de membres du corps professoral Photo : Radio-Canada / Rapport pour une université de langue française en Ontario
Illustration qui montre le budget de départ de l'Université : 83,5 millions de dollars, soit 71,5 millions en fonds de démarrage répartis sur sept ans et 12 millions pour l'aménagement de l'édifice.Source : rapport du Conseil de planification pour une université de langue française en Ontario Photo : Radio-Canada/Annie Poulin / Icônes : Freepik de www.flaticon.com
Dessin qui illustre la composition de la population étudiante. 3,5 % seraient des jeunes Ontariens de moins de 25 ans, 6,5 % seraient des étudiants venant d'autres institutions postsecondaires, 44 % seraient des apprenants adultes et 46 % seraient des étudiants internationaux.Source : Projection de l’étude des besoins et de l’intérêt à l’égard de la création d’une université de langue française dans le Centre-Sud-Ouest de l’Ontario de la firme Malatest Photo : Radio-Canada/Annie Poulin / Icônes : Freepik de www.flaticon.com

Le grand débat sur l'Université de l'Ontario français

Le 6 mars prochain, Radio-Canada organise Le grand débat sur la mise en oeuvre de l’Université de l’Ontario français. Joignez-vous à la conversation sur place, sur le web, ou sur votre mobile, ou sur ICI PREMIÈRE en Ontario, et ICI TÉLÉ dans plusieurs régions. Plus de détails ici.

Toronto

Éducation