•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nicolet accueille un forum sur l'agriculture au féminin

Des panélistes prennent la parole lors du forum « Pas d'agriculture sans agricultrices ».

Le forum « Pas d'agriculture sans agricultrices » s'est tenu à Nicolet.

Photo : Radio-Canada / Yoann Dénécé

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Un forum sur la place des femmes en agriculture s'est tenu jeudi à Nicolet. Une quarantaine de participants ont abordé les enjeux qui touchent les agricultrices, comme la conciliation travail-famille.

Le forum « Pas d’agriculture sans agricultrices » a présenté les résultats d’une consultation menée depuis un an par différents organismes qui œuvrent auprès des agricultrices.

L’un des constats est que la réalité des agricultrices, qui ont des horaires de travail atypiques et une importante charge de travail, rend parfois ardue la conciliation entre leur métier et leurs fonctions familiales.

« Le stéréotype de la femme qui s’occupe des enfants et de la maison [perdure] », a souligné Marie-Josée Brault, qui est agricultrice et qui a assisté au forum. « En agriculture, en plus, la ferme implique une charge émotive pour nous; c’est notre vie! »

La directrice générale du Pôle d’économie sociale du Centre-du-Québec, Chantal Tardif, a reconnu que les femmes qui travaillent en agriculture ne font pas exception à la fameuse charge mentale de l’organisation familiale.

« Toutes ces questions-là, ce sont encore les femmes qui les portent dans la famille, a dit Chantal Tardif. Je pense que les hommes sont de plus en plus sensibles, mais il reste encore que, de par notre culture et notre éducation, ces préoccupations-là sont essentiellement portées par les femmes. »

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !