•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trouver des solutions à la pénurie de main-d'oeuvre

Un homme s'adresse à une foule attentive

De nombreux représentants d'entreprises de la Mauricie et du Centre-du-Québec se sont rassemblés à Espace Shawinigan pour discuter de solutions pour pallier le pénurie de main-d'oeuvre.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Alors qu'une pénurie de main-d'œuvre frappe depuis des mois des entreprises de la Mauricie et du Centre-du-Québec, des entrepreneurs issus de plusieurs secteurs d'activités se sont rassemblés pour trouver des pistes de solutions et partager des astuces.

Le colloque régional sur les enjeux de la main-d'oeuvre s'est déroulé jeudi à Shawinigan sous le thème « Il est temps de faire les choses autrement ».

Comme plusieurs représentants du monde des affaires, le président-directeur général de l’entreprise informatique Factora, Charles-André Horth, fait partie de ceux qui ont de la difficulté à recruter des travailleurs dans la région.

Il compte embaucher 40 employés d’ici deux ans, mais ignore s’il pourra le faire dans la région.

« Notre premier choix, à Trois-Rivières, dans la Mauricie, c'est d'engager ici, mais si je ne les trouve pas, je vais nécessairement les engager ailleurs. »

— Une citation de  Charles-André Horth, président-directeur général, Factora

Partager des astuces

Plusieurs pistes de solutions sont proposées par les entrepreneurs pour attirer les travailleurs et garder les employés expérimentés. Notons le télétravail, la conciliation travail-famille et l'adaptation du milieu de travail aux personnes autochtones, immigrantes ou handicapées.

Le directeur général de Groupé Mauricie Rive-Sud, Alexandre Ollive, croit qu’il est plus que temps que les entreprises mettent en commun leurs connaissances pour tenter de régler ce problème d’envergure.

« Il était temps de s'informer, d'inspirer les entreprises, de partager des bons coups pour lutter contre ce défi. »

— Une citation de  Alexandre Ollive, directeur général, Groupé Mauricie Rive-Sud

La Mauricie compte pourtant 7000 chômeurs et 6000 prestataires de l'aide financière de derniers recours jugés aptes au travail.

« C'est un bassin de main-d'oeuvre qui peut être intéressant pour les entreprises. Sauf que l'enjeu, c'est vraiment une mise à niveau des compétences, une adaptation des compétences », indique la présidente du Conseil régional des partenaires du marché du travail, Marie-Pier Matteau.

Le président-directeur général de Factora reconnait que des pas de géants ont été faits dans la bonne direction. Le colloque de Shawinigan l’encourage aussi à penser que la situation pourra un jour se résorber.

Selon le reportage de Jérôme Roy

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !