•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le président Trump perd sa directrice des communications, Hope Hicks

Hope Hicks.

Hope Hicks était la quatrième personne à occuper le poste de directrice des communications de la Maison-Blanche depuis le début du mandat de Donald Trump.

Photo : Getty Images / Chip Somodevilla

Radio-Canada

L'une des plus fidèles alliées de Donald Trump, Hope Hicks, quittera prochainement ses fonctions de directrice des communications de la Maison-Blanche.

La date exacte à laquelle sa démission entrera en vigueur n'a pas été précisée, mais cela devrait être « dans les semaines à venir », selon l’exécutif.

L'annonce du départ de la jeune femme de 29 ans survient au lendemain de son témoignage devant les élus qui enquêtent sur l'ingérence russe dans l’élection présidentielle de 2016. Hope Hicks a d’ailleurs admis devant ce comité qu'elle avait parfois dit de « petits mensonges » au bénéfice de Donald Trump, mais jamais concernant l'enquête sur la Russie.

La Maison-Blanche a confirmé que sa démission n’est aucunement liée à l’enquête russe. Elle refuse toutefois de dévoiler les motifs précis entourant cette décision.

« Hope est exceptionnelle et a fait un excellent travail. […] Elle est intelligente, fine, vraiment quelqu'un de bien », a indiqué Donald Trump. Le président américain a aussi ouvert la porte à d’autres projets avec Mme Hicks.

« Elle a servi son pays avec beaucoup de classe », a pour sa part déclaré le secrétaire général de la Maison-Blanche, John Kelly, saluant au passage sa maturité, en dépit de son jeune âge.

Relation de longue date avec la famille Trump

Debout, Hope Hicks discute avec Donald Trump, qui est assis à son bureau.

Le président des États-Unis Donald Trump discute avec Hope Hicks, qui a remis sa démission, mercredi, à titre de directrice des communications de la Maison-Blanche.

Photo : Reuters / Kevin Lamarque

Hope Hicks a été la responsable des communications de Donald Trump durant sa campagne électorale, avant d'être nommée à la Maison-Blanche l’été dernier. Elle a alors remplacé Anthony Scaramucci, qui a été démis de ses fonctions après seulement 10 jours en poste.

La jeune femme a aussi travaillé pour l’une des marques de prêt-à-porter appartenant à la fille du président américain, Ivanka Trump. Elle a également été choisie par Donald Trump pour travailler en relations publiques pour sa société immobilière.

La démission de Hope Hicks s’ajoute aux nombreux hauts responsables et proches conseillers qui ont quitté l’administration Trump ou qui ont été démis de leurs fonctions.

Parmi eux, on compte notamment Tom Price (ex-secrétaire américain de la Santé), Steve Bannon (ex-conseiller stratégique), Reince Priebus (ex-secrétaire général de la Maison-Blanche), Sean Spicer (ex-porte-parole) et Michael Flynn (ex-conseiller à sécurité nationale).

Avec les informations de Reuters, Associated Press, Agence France-Presse, et BBC

Politique américaine

International