•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les étudiants connaissent-ils le projet d'Université de l'Ontario français?

Radio-Canada

Radio-Canada a interrogé 27 étudiants francophones et francophiles sur trois campus à Toronto. Seulement quatre d'entre eux avaient déjà entendu parler du projet de créer l'Université de l'Ontario français d'ici 2020.

Un texte d'Annie Poulin

Nous avons visité l'Université de Toronto, le Collège Glendon et l'Université Ryerson. Les étudiants que nous avons questionnés sont ceux que nous avons rencontrés au hasard.

Les résultats :

  • Collège Glendon - 14 étudiants interrogés - 4 avaient entendu parler de l'Université de l'Ontario français
  • Université de Toronto - 8 étudiants interrogés - aucun n'avait entendu parler de l'Université de l'Ontario français
  • Université Ryerson - 5 étudiants interrogés - aucun n'avait entendu parler de l'Université de l'Ontario français

Il y aurait plus de 3500 étudiants francophones dans les universités anglaises du Centre Sud-Ouest de l'Ontario, selon les données que le ministère de l'Enseignement supérieur a communiquées au Conseil de planification de l'Université.

Pour les attirer, l'Université de l'Ontario français devra se faire connaître.

Le Conseil de planification de l'Université croit que la fréquentation devrait atteindre plus de 1000 étudiants à plein temps dès la troisième rentrée scolaire, en 2023-24.

L'objectif est de plus de 2000 étudiants à temps plein après une dizaine d'années d'existence.

Le grand débat sur l'Université de l'Ontario français

Le 6 mars prochain, Radio-Canada organise Le grand débat sur la mise en oeuvre de l’Université de l’Ontario français. Joignez-vous à la conversation sur place, sur le web, ou sur votre mobile, ou sur ICI PREMIÈRE en Ontario, et ICI TÉLÉ dans plusieurs régions. Plus de détails ici. 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Éducation

Société