•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2017, une année historique pour le tourisme à Québec

Chargement de l’image

Touristes sur la rue du Trésor à Québec

Photo : Radio-Canada / Véronica Lê-Huu

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'Office du tourisme de Québec dresse un bilan de fréquentation record pour l'année 2017 à Québec. Selon l'organisme, le bilan surpasse même celui de 2008, l'année du 400e anniversaire de la ville.

L'achalandage global a augmenté de près de 5 % dans la par rapport à l'année précédente. Ce sont les commerces qui ont connu la plus forte progression avec 10,7 %. L'occupation hôtelière a connu une augmentation de 5,4 % alors que les restaurants notent une hausse de 2 % de leur clientèle.

« 2017 aura été la meilleure année à vie au niveau touristique pour la Ville de Québec. »

— Une citation de  André Roy directeur de l'Office du tourisme de Québec

Le nombre de touristes internationaux a augmenté de 10,7 % alors que 5 % d'Américains de plus ont visité Québec en 2017.

Chargement de l’image
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La foule au Festival d'été de Québec

Photo : Radio-Canada / Maxime Corneau

Le 50e anniversaire du Festival d'été de Québec (FEQ) et le 150e du Canada ne semblent pas étrangers à cette popularité record. En effet, le FEQ a recensé 5000 spectateurs de plus en 2017 par rapport à 2008 et le nombre d’entrées est passé de 1,7 à 1,8 million.

André Roy, directeur de l'Office du tourisme de Québec dresse un bilan de fréquentation record pour l'année 2017 à Québec.

Les célébrations entourant l'anniversaire de la Confédération canadienne ont attiré des foules partout au pays, selon Destination Canada qui enregistre une augmentation de 4 % des arrivées de touristes. Le directeur de l'Office du tourisme estime que Québec avait probablement le plus bel événement de la programmation avec la venue des grands voilliers.

L'Office du tourisme se tourne vers l'avant

Ce n'est pas la saison estivale qu'il faut développer estime le directeur de l'Office du tourisme, André Roy, puisque cette période de l'année est déjà fort occupé, « les endroits où on peut faire des gains c'est les entre saisons et l'hiver », explique-t-il. Ainsi, il souhaite courtiser les touristes asiatiques, plus particulièrement les Chinois qui apprécient l'hiver.

« Il va falloir vraiment être innovateur dans notre façon de commercialiser et de structurer notre offre », souligne André Roy.

Déjà les mois de janvier et de février 2018, présentent des chiffres d'achalandage plus important que ceux de 2017.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !