•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Blandine Tona veut représenter Saint-Boniface pour le NPD, un parti proche de ses valeurs

Une femme parle à une personne hors champ dans une galerie d'art au Centre culturel franco-manitobain.

Blandine Tona a annoncé qu'elle briguait l'investiture du NPD comme candidate dans la circonscription de Saint-Boniface.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Blandine Tona veut représenter le Nouveau Parti démocratique dans la circonscription provinciale de Saint-Boniface. Cette annonce fait suite à la démission de Greg Selinger, qui quitte son poste le 7 mars.

Celle qui est coordonnatrice des programmes au Sexuality Resource Center (SERC) donne aussi des cours de français à l'Université de Saint-Boniface ainsi qu'un cours sur les droits de la personne à l’Université de Winnipeg.

Elle dit que la décision de se lancer en politique était prise depuis longtemps, mais qu'elle ne s'attendait pas à ce que la circonscription ait besoin d'un nouveau député si rapidement.

« En ce moment, nous vivons tous des changements profonds. Depuis le mandat du Parti conservateur, nous avons vu d’énormes coupures en santé et en éducation, et je pense qu’il y a des gens de Saint-Boniface qui ne se sentent pas représentés dans le plan actuel du gouvernement », dit-elle.

Blandine Tona a plusieurs années d’expérience en travail communautaire et dans le domaine des droits de la personne, des femmes et de l’égalité des sexes. Elle a notamment été coordonnatrice des bénévoles et de suivi à l’Accueil francophone pendant cinq ans et présidente de l’Alliance des femmes de la francophonie canadienne (AFFC).

Elle est membre du NPD depuis seulement deux mois, mais elle rappelle son parcours d'activiste et dit vouloir apporter des solutions réelles. Selon Mme Tona, une expérience en politique n’est pas nécessaire avant de se lancer. Pour elle, la politique est d’abord l’occupation « d’une place de représentation ».

« C'est le parti le plus proche de mes valeurs, dit-elle au sujet du NPD. C'est un parti progressiste. C'est un parti qui se focalise sur les familles, sur la diversité des gens, l'équité salariale. Des choses qui parlent pour moi. [...] Si je dois faire quelque chose, que je le fasse avec mon coeur. »

Blandine Tona tient à évaluer et à écouter les besoins de la communauté de Saint-Boniface où elle habite avec son mari et ses enfants.

Le NPD heureux de voir l'intérêt pour la circonscription

Le chef du Nouveau Parti démocratique, Wab Kinew, n'a pas voulu se prononcer sur la candidature de Blandine Tona. Il se dit toutefois heureux de voir que plusieurs personnes ont dit vouloir représenter le parti dans ce qui sera bientôt l'ancienne circonscription de Greg Selinger.

Wab Kinew affirme que le NPD appuiera le candidat qui sera choisi par la communauté, peu importe de qui il s'agit.

Blandine Tona, pour sa part, dit avoir rencontré le chef ainsi que le caucus des femmes du parti et a qualifié ces échanges de « belles rencontres ». Elle dit aussi avoir été encouragée à se présenter par plusieurs membres de la communauté.

« J’ai été extrêmement sollicitée parce que je suis une des voix actives sur les changements qui vont dans la mauvaise direction avec le gouvernement Pallister, alors je me suis dit qu’il était peut-être le temps de passer à l’action », affirme-t-elle.

Manitoba

Politique provinciale