•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De l'argent pour un centre de prédédouanement américain à l’aéroport de Québec

L'aéroport international Jean-Lesage à Québec
L'aéroport international Jean-Lesage à Québec Photo: Radio-Canada / Carl Boivin
Radio-Canada

Les aéroports Jean-Lesage, à Québec, et Billy Bishop, au centre-ville de Toronto, auront bel et bien des précontrôles pour les passagers qui se dirigent vers les États-Unis.

Le troisième budget du ministre fédéral, Bill Morneau, confirme l’intention de gouvernement de permettre aux voyageurs de ces deux aéroports de passer les douanes américaines avant de monter à bord lorsqu’ils se dirigent vers les États-Unis.

L’Administration canadienne de la sûreté du transport aérien (ACSTA) reçoit 236,4 millions de dollars en 2018-2019 pour mettre en place ces mesures de précontrôle des passagers.

Ce projet est attendu depuis des années par les gens d’affaires et les voyageurs de la région de Québec et de l’est de la province.

Le détail des investissements prévus à Québec et Toronto n'est pas confirmé. On ne sait pas par exemple si l'enveloppe prévoit de l'argent pour les salaires des douaniers américains, une demande de l'aéroport Jean-Lesage.

La Chambre de commerce et d'industrie de Québec espère qu'une annonce suivra bientôt pour confirmer le lancement du chantier.

« Pour la croissance de nos entreprises, l'exportation, les gens qui ont à prendre l'avion pour des vols directs vers les États-Unis, c'est une condition essentielle », explique la présidente Julie Bédard.

La direction de l'aéroport de Québec doit commenter le dossier jeudi, à l'occasion de son assemblée annuelle.

Économie