•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Île-du-Prince-Édouard pourrait interdire la cigarette dans tous les immeubles résidentiels

Il sera interdit de fumer sur les terrasses des bars et des restaurants du Québec à compter du 26 mai.

Une femme fume une cigarette.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'Île-du-Prince-Édouard songe à interdire la cigarette dans tous les immeubles d'appartements de la province, comme le recommande un comité sur la santé. Si elle passe à l'acte, elle deviendrait la première province à aller aussi loin.

Un texte de Julien Lecacheur

La cigarette dans les immeubles d'appartements vit peut-être ses derniers jours à l'Île-du-Prince-Édouard. Le gouvernement et les différentes municipalités songent à l'interdire au plus vite. En décembre dernier, un comité provincial sur la santé et le bien-être recommandait son interdiction.

Stratford a pris les devants

La Municipalité de Stratford, près de Charlottetown, a déjà déclaré la guerre à la cigarette il y a plusieurs mois. En novembre dernier, elle a formé un comité chargé de proposer un nouvel arrêté municipal qui interdirait tout usage du tabac à l'extérieur. Jody Jackson, un conseiller de la municipalité, salue les recommandations du comité sur la santé et le bien-être. Il espère maintenant que la province ira rapidement de l'avant.

C'est encourageant de voir que le gouvernement réfléchit sérieusement à interdire la cigarette dans tous les immeubles résidentiels.

Jody Jackson, conseiller, Municipalité de Stratford
Un conseiller municipal de Charlottetown, Mitchell Tweel, explique que des résidents attendent avec impatience des logements non fumeurs.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le conseiller à la mairie de Charlottetown Mitchell Tweel explique que des résidents de Charlottetown attendent avec impatience des logements non-fumeurs.

Photo : julien lecacheur

Et la Municipalité de Stratford n'est pas la seule à vouloir interdire la cigarette dans tous ses appartements. Montague, Summerside et Charlottetown veulent en faire autant.

Mitchell Tweel, un conseiller municipal de Charlottetown, souligne que les demandes des résidents à cet égard se font plus pressantes.

Logements sans fumée : la demande explose

De plus en plus de locataires recherchent des appartements où la cigarette est interdite, où la cohabitation entre les fumeurs et les non-fumeurs n'existe plus.

Bob Barb a déménagé en 2017 dans un appartement de Stratford où l'usage du tabac est interdit. Ce retraité explique que lui et sa femme, qui n'ont jamais fumé, cherchaient un logement de ce genre.

Il est heureux de voir que la province semble vouloir restreindre encore plus les endroits où il est permis de fumer. « Plus la province se prononcera contre la cigarette, mieux ce sera. Des appartements où se côtoient des fumeurs et des non-fumeurs, ça ne fonctionne pas », dit-il.

La cigarette est interdite dans cet immeuble résidentiel.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La cigarette est interdit dans cet immeuble résidentiel.

Photo : julien lecacheur

À Charlottetown, de nouveaux appartements constuits rue Allen sont réservés aux non-fumeurs et aux plus de 55 ans. La cigarette est interdite dans les appartements, mais aussi dans les stationnements, les couloirs, les salles communes et sur les balcons.

Pauline Sheran Grant, la gérante de ces immeubles, explique que la demande de ce genre de logement explose.

Il y a une forte demande de logements non fumeurs. Nous n'avons eu aucune difficulté à trouver des locataires pour tous les appartements.

Pauline Sheran Grant, gérante d'immeubles à appartements
Pauline Sherren Grant explique que la demande de logements non fumeurs explose à Charlottetown.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Pauline Sherren Grant explique que la demande pour les logements non-fumeurs explose à Charlottetown.

Photo : julien lecacheur

Elle ajoute que les résidents ne veulent plus sentir l'odeur nauséabonde de la cigarette qui se propage partout. « La fumée de cigarette voyage. Si quelqu'un fume dans l'immeuble, alors la fumée et l'odeur vont se répandre sur les balcons, passer par les fenêtres ou encore les systèmes de ventilation », souligne-t-elle.

L'appui de l'opposition

Le chef de l'opposition officielle, le progressiste-conservateur James Aylward, a participé à certaines des réunions du comité sur la santé et le bien-être. ll compte appuyer les initiatives de lutte contre l'usage du tabac du gouvernement MacLauchlan.

J'espère que le gouvernement de l'Île-du-Prince-Édouard fera preuve de leadership.

James Aylward, chef de l'opposition officielle de l'Île-du-Prince-Édouard
James Aylward, le chef de l'opposition officielle, assure qu'il votera en faveur de l'interdiction de la cigarette dans tous immeubles résidentiels de la province.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

James Aylward, le chef de l'opposition officielle, assure qu'il votera en faveur de l'interdiction de la cigarette dans tous les appartements résidentiels de la province.

Photo : julien lecacheur

La province devrait discuter des recommandations du comité sur la santé et le bien-être lors de la prochaine session législative du printemps.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !