•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les propos du chef de police sur Bruce McArthur sont un malentendu, selon le maire

Le chef de police Mark Saunders.

Le chef de police Mark Saunders

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le maire de Toronto, John Tory, s'est porté à la défense de son chef de police relativement à l'entrevue qu'il a accordée au Globe and Mail dans laquelle Mark Saunders laisse entendre que le présumé tueur en série Bruce McArthur aurait peut-être pu être arrêté plus tôt, si la communauté gaie avait collaboré davantage avec les policiers.

Un texte de Jean-Philippe Nadeau

Le sexagénaire est accusé des meurtres prémédités de six hommes qui ont disparu ces dernières années dans le village gai de Toronto.

Dans une entrevue au Globe, le chef Saunders affirme que les citoyens ont manqué à leur devoir d'aider les policiers dans leur travail. Il y explique que son service aurait pu identifier et arrêter McArthur plus tôt si ceux qui l'ont rencontré avaient coopéré davantage.

Dessin de cour de Bruce McArthur portant une tenue de prisonnier orange.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Bruce McArthur lors de sa comparution en cour par vidéoconférence, le 14 février.

Photo : Radio-Canada / Pam Davies

Mark Saunders défend en outre le travail de ses enquêteurs et de l'opération Houston face aux critiques qui affirment que la police ne prenait pas au sérieux les disparitions mystérieuses d'hommes gais.

Le maire John Tory pense, lui, que les propos du chef de police ont été mal interprétés. Il affirme que la police, comme la ville, tente de regagner la confiance de la communauté homosexuelle.

Je peux vous assurer que personne ne blâme les victimes pour ces horribles crimes. Nous nous efforçons au contraire de surmonter cette épreuve et de rétablir la confiance entre la police et la communauté LBGTQ.

John Tory, maire de Toronto

Une conseillère choquée

Kristyn Wong-Tam, la conseillère du quartier gai de Toronto, a demandé à rencontrer le chef pour avoir des explications.

Si ses commentaires sont véridiques, ils ne sont certainement pas constructifs. Les rumeurs sur la présence d'un tueur en série dans le village couraient déjà depuis plus d'un an et nous avions demandé à la police d'ajouter des renforts pour les aider dans leur enquête.

Kristyn Wong-Tam, conseillère municipale

De son côté, le maire précise qu'il a rencontré le chef Saunders et qu'ils sont tous les deux déterminés à rendre publics les rapports qui ont été commandés sur la façon dont les policiers ont mené leur enquête sur McArthur, afin d'assurer une plus grande transparence.

En soirée, le chef de police a publié un communiqué dans lequel il a répété qu’il désirait améliorer les relations avec la communauté LGBTQ.

Il a rappelé que la police avait consacré d’importantes ressources à l’opération Houston, mais que cela n’avait pas fait avancer l’enquête.

Mark Saunders a également rendu disponible l’enregistrement intégral de sa conversation avec l’équipe du Globe and Mail, pour que les gens puissent se faire une opinion par eux-mêmes.

Procès et poursuites

Justice et faits divers