•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un appui mitigé au Grand Marché de Québec

Le Grand marché sera ouvert et fenestré.

Le Grand marché sera ouvert et fenestré.

Photo : Ville de Québec

Radio-Canada

La majorité de la population de Québec fréquentera rarement le futur Grand Marché d'ExpoCité, selon un sondage commandé par Radio-Canada. Les données de l'enquête augmentent une fois de plus le fossé entre les promoteurs et les opposants au déménagement du marché présentement au Vieux-Port de Québec.

Un texte de Maxime Corneau

Selon ce sondage effectué par la firme SOM auprès de 884 répondants, 65 % des personnes sondées estiment qu’elles iront rarement au futur marché d'ExpoCité et 16 % affirment qu’elles n’iront jamais.

La même étude révèle que 19 % des citoyens sondés iront au minimum quelques fois par mois. Cette tranche d’utilisateurs réguliers est d’ailleurs plus fortement représentée dans les arrondissements près du Centre Vidéotron comme La Cité-Limoilou, Charlesbourg et Beauport.

« On va en pleurer de plaisir », croit Labeaume

Le maire de Québec croit pour sa part que les données du sondage démontrent que le nouveau site pourrait enregistrer de 4 à 5 millions de visites par année.

« C'est énorme, c'est quatre à cinq fois plus qu'actuellement. Si on atteint ça, nous autres on va en pleurer de plaisir », a-t-il affirmé lors d'un point de presse, mercredi.

Pari risqué

Pour Jean Rousseau, le conseiller municipal de Démocratie Québec dans le secteur du Vieux-Port, ces données révèlent que l’investissement municipal de plus de 20 millions de dollars pour la construction du Grand Marché demeure un coup de dés.

« Le défi du marché d’ExpoCité, c’est qu’on crée de toute pièce un environnement que les gens devront apprivoiser. On a beau y mettre des millions, c’est un pari qui est risqué », explique celui qui milite depuis plusieurs années pour la survie du Marché du Vieux-Port.

M. Rousseau croit d’ailleurs que le sondage démontre que le Marché du Vieux-Port pourrait être sauvé sans faire une concurrence aux nouvelles installations qui ouvriront leurs portes en mai 2019.

« On croit que les deux pourraient être complémentaires », martèle-t-il.

Le Marché du Vieux-PortAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le Marché du Vieux-Port

Photo : Radio-Canada / Maxime Corneau

« Quelle belle nouvelle! »

Devant les données du sondage, Daniel Tremblay, directeur général de la Coopérative des horticulteurs de Québec, gestionnaire du Grand Marché, y voit pour sa part de très bons indicateurs.

Le fait que 85 % de la population sondée prévoit donner sa chance au marché est pour lui un gage de succès.

Ça démontre une curiosité, ça démontre un intérêt certain et je suis convaincu qu’on va convertir une bonne partie de ces gens-là qui vont passer de fréquentation rare à une fréquentation régulière.

Daniel Tremblay, directeur général de la Coopérative des horticulteurs de Québec

M. Tremblay évalue qu’à la lumière de ces résultats, près de deux millions de clients pourraient passer les portes du Grand Marché annuellement.

Le conseiller Jean Rousseau ne partage évidemment pas cette vision.

« Il y a là un optimiste un peu béat. On pense rentabiliser un espace qui devra faire ses preuves », lance Jean Rousseau.

Le conseiller municipal Jean Rousseau.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le conseiller municipal Jean Rousseau.

Photo : Radio-Canada / Marc-André Turgeon

Bon augure ou pas?

Le président de la firme de sondage SOM, Éric Lacroix, rappelle que le Grand Marché n’aura pas besoin d’un appui majoritaire pour être un succès commercial.

« Le Marché du Vieux-Port dans sa forme actuelle n’est pas fréquenté par la majorité de la population de la Ville de Québec », souligne-t-il, et le marché du Vieux-Port est rentable dans sa forme actuelle.

Le sondeur précise aussi que le succès du Grand Marché passera aussi par un stationnement gratuit. La grande majorité des personnes sondées estiment qu’elles réduiraient leurs visites si le stationnement était payant.

C’est clair qu’il faut que la formule [de stationnement gratuit] demeure la même, sinon ça va avoir un impact absolument négatif sur la fréquentation.

Éric Lacroix, président de SOM

Sur ce point, le gestionnaire du Grand Marché a déjà fait savoir que les clients bénéficieront d’un stationnement gratuit pour deux heures.

La phase de construction intérieure du Grand Marché débutera ce printemps après une nouvelle vague d’appel d’offres. Si l’échéancier est respecté, le marché devrait ouvrir ses portes en mai 2019, date qui coïncidera avec la fermeture définitive du Marché du Vieux-Port.

Le nouveau marché est construit dans le Pavillon du Commerce d'ExpoCité. Il sera ouvert à l'année et comptera 20 kiosques permanents, une centaine d'étals saisonniers et 30 espaces commerciaux.

Le sondage SOM/Radio-Canada a été mené en ligne du 19 au 20 février 2018 auprès de 884 répondants avec une marge d'erreur de 3,7 %.

Québec

Consommation